Index de l'article

Ossification

 

Le maxillaire supérieur présente cinq points d'ossification ils apparaissent au milieu de la trame embryonnaire vers le deuxième mois de la vie intra-utérine, sans être précédés de cartilage, comme cela a lieu pour les points d'ossification de la voûte crânienne. Les cinq points forment le premier, externe ou malaire, toute la partie de l'os située en dehors de la gouttière sous-orbitaire; le deuxième, supérieur ou orbito-nasal, à concavité interne, forme le sinus maxillaire et la partie interne du plancher de l'orbite; le troisième inférieur ou palatin, forme les 2/3 postérieurs de l'apophyse palatine et la partie interne du bord alvéolaire; le quatrième, antéro-interne ou nasal, donne naissance à l'apophyse montante, à la gouttière qui formera la plus grande partie du canal nasal et toute la partie de l'os située au-dessous le cinquième, incisif, forme l'os incisif. Situé entre le point nasal et la ligne médiane, cet os supporte les deux incisives et constitue le quart antérieur de l'apophyse palatine; par sa partie supérieure lamelleuse, appliquée contre le point nasal, il forme la portion la plus interne de l'apophyse montante. On peut trouver encore des vestiges de la soudure entre le point incisif et le point palatin sur des maxillaires d'adultes. Rambaud et Renault décrivent encore un sixième point d'ossification au maxillaire supérieur le point sous-vomérien, formant l'os sous-vomérien, coin enfoncé entre le point incisif (os incisif) et le point palatin; interposé entre les deux gouttières palatines droite et gauche, le point sous-vomérien transforme ces dernières en un canal.

 

L'évolution de ces points d'ossification mérite quelques détails. L'union des points malaire et orbito-nasal forme le plancher orbitaire, la gouttière et le canal sous-orbitaires.

 

La trace de la suture des deux points disparait rapidement sur la gouttière et sur la paroi inférieure du canal, mais elle persiste longtemps sur la paroi supérieure de ce dernier et toujours en arrière du rebord orbitaire Sur le rebord orbitaire même, on trouve encore la trace de la suture jusqu'à six ou dix ans, même jusqu'à dix-huit ans ; mais quelquefois aussi elle a .déjà disparu à la naissance.

 

Le point orbito-nasal très allongé, prismatique et triangulaire, présente une face supérieure ou orbitaire plane une face interne ou nasale déprimée en fossette, fossette maxillaire, qui formera le sinus maxillaire par son bord inférieur, ce point se soude au point palatin. Cette suture reste visible jusqu'au quatrième ou cinquième mois de la vie intra-utérine. Par son extrémité antérieure, le point orbito-nasal se soude de bonne heure au point nasal.

 

Le point palatin forme par sa portion horizontale les deux tiers postérieurs de l'apophyse palatine; par sa portion verticale la partie interne de la gouttière alvéolaire des dents molaires. Cette gouttière est sous-jacente et parallèle à la gouttière sous-orbitaire elle est d'abord presque en contact avec cette dernière, mais bientôt le sinus maxillaire vient s'interposer entre elles et les séparer. La gouttière alvéolaire résulte de la soudure des points palatin et malaire. La face antérieure du point nasal forme l'alvéole de la dent canine, la partie antérieure de la fosse canine et l'apophyse montante. La face interne de ce point répond a l'apophyse montante et à la gouttière du canal nasal; deux interstices le séparent en arrière du point orbito-nasal, en bas du point palatin.

 

Le point incisif, os incisif ou intermaxillaire, est cubique et présente six faces. L'inférieure creusée do deux larges alvéoles loge les incisives. La supérieure forme une partie du plancher nasal. L'interne, inégale, rugueuse, s'articule avec l'os incisif du coté opposé elle présente en arrière une gouttière contribuant à former le conduit palatin inferieur, conduit qui est complété par l'union des deux points palatins et des deux points incisifs.

 

La face externe, continue à la face interne du point nasal, répond Il la dent canine et à la base-de l'apophyse montante; cette face présente deux apophyses: l'une, grande, forme une partie de la paroi externe du méat inférieur; l'autre, petite, curviligne, aiguë, fait une partie du contour de l'ouverture des fosses nasales. La face antérieure est recouverte par la muqueuse gingivale et la lèvre supérieure. La face postérieure s'articule avec le point palatin. L'os incisif se soude tout d'abord au point nasal, ensuite au point palatin vers le troisième mois de la vie intra-utérine.

 

Vers la fin du sixième mois de la vie intra-utérine, tous les points d'ossification du maxillaire supérieur se sont soudés entre eux pour constituer un os unique.

 

Commentaires (0)

Il n'y a pas encore de commentaire posté.

Ajouter vos commentaires

  1. Poster un commentaire en tant qu'invité. S'inscrire ou se connecter à votre compte.
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre localisation

Ce site internet met des documents à votre disposition seulement et uniquement à titre d'information. Ils ne peuvent en aucun cas remplacer la consultation d'un médecin ou les soins prodigués par un praticien qualifié et ne doivent par conséquent jamais être interprétés comme pouvant le faire.

Connexion