Les branches du plexus cervical superficiel sont toutes de nature sensitive : elles ont, comme territoire principal de distribution, la peau de la surface antérolatérale du cou, qu'elles débordent en haut et en bas. En haut, elles envoient des rameaux en avant de l'oreille, sur tout le revêtement cutané du pavillon, et dans la région mastoïdienne; en bas, elles se répandent sur la partie antéro-externe du moignon de l'épaule, et sur la face antérieure de la poitrine où elles peuvent descendre parfois jusqu'au niveau de la 4ème  côte.

On décrit, en général, au plexus cervical superficiel quatre branches. Ce sont de haut en bas :

1 La branche mastoïdienne ; 2 La branche auriculaire ; 3 La branche cervicale transverse ; 4 La branche sus-claviculaire, désignée parfois sous le nom de nerfs sus-claviculaires.

Quelques auteurs (Sappey, Testut) distinguent une branche sus-claviculaire et une branche sus-acromiale, et comptent ainsi cinq branches au plexus cervical superficiel. Il est préférable, croyons-nous, de maintenir l'ancienne division de Cruvellhier qui est plus rationnelle, et qui correspond à celle adoptée par les classiques étrangers. En effet, si l'on n'envisage que la distribution périphérique des branches superficielles, on doit compter en outre une branche sus-sternale ; mais si l'on tient compte uniquement de leur mode d'origine, ce qui est beaucoup plus important, il faut reconnaître que, dans la grande majorité des cas, les branches sus-claviculaire, sus-acromiale et sus-sternale naissent d'un tronc commun, que l’on peut dénommer branche sus-claviculaire comme Cruveilhier, ou nerfs sus-claviculaires comme Quain, Henle et Schwalbe. Les branches superficielles pourraient d'ailleurs être réunies en deux groupes principaux, le premier formé par les branches mastoïdienne, auriculaire et cervicale transverse qui tirent leur origine de la 3ème branche antérieure ou quelquefois de l'anse de l'axis, et le second constitué par la branche sus-claviculaire qui nait de la 4ème cervicale. Les nerfs de la première catégorie apparaissent sous le bord postérieur du sterno-mastoïdien contre lequel ils se réfléchissent tous, soit eu haut, soit eu avant, tandis que les autres se montrent dans le triangle sus-claviculaire entre le bord postérieur du sterno-mastoïdien et le bord antérieur du muscle trapèze. Tous les filets terminaux du plexus cervical superficiel, avant de devenir sous-cutanés, traversent l'aponévrose cervicale superficielle en passant dans de petites boutonnières fibreuses nettement limitées; avec eux se trouvent de fines artérioles et quelques veinules appartenant au système vasculaire du tégument externe, et constituant une voie collatérale importante, d’après Zuckerkandl. 

 

 

 

Syn. : Nerf auriculaire cervical ou postérieur : nerf sous cutané supérieur du cou. Beck, Valentin ; grand nerf auriculaire, Anat. Nom.

Syn. : Nerfs sus-claviculaires ou nerfs supra-claviculaires, Henle, Schwalbe ; branche sus-acromiale et branche sus-claviculaire, Sappey.

Nous réunissons sous ce titre, les branches descendantes du plexus cervical superficiel.

Syn. : Nerf cervical superficiel, Cruveilhier; nerf sous-cutané moyen du cou. Bock, Valentin; nerf cutané du cou, Anat. Nom.

Syn. : Branche occipitale externe, Cruveilhier; nerf petit occipital, Anat. Nom.

Ce site internet met des documents à votre disposition seulement et uniquement à titre d'information. Ils ne peuvent en aucun cas remplacer la consultation d'un médecin ou les soins prodigués par un praticien qualifié et ne doivent par conséquent jamais être interprétés comme pouvant le faire.

Connexion