(au dessus de l'abouchement du canal de Wolff)

Rappels

La vessie va se former par distension vers le haut et vers l'arrière de cet étage supérieur du sinus uro-génital.
Les canaux de Wolff formeront le diverticule urétéral vont pénétrer dans le blastème méta néphrogène pour donner le rein définitif.
Une partie du canal de Wolff va s'intégrer à la face postérieure de la vessie. Le
canal de Wolff et le diverticule urétéral vont s'aboucher cote à cote.
Le développement de la vessie continu aidé par 1'ascension du métanéphros qui tire vers le haut. L'abouchement du diverticule urétéral se fait à distance du canal de Wolff.
La vessie a deux origines embryologiques :entoblastique et mésoblastique (canal de Wolff).Cette zone mésoblastique triangulaire s'appelle le trigone vésical. Le canal allantoidien vers le 5ème ou 6ème mois va devenir fibreux et se fermer. Il formera le ligament fibreux à l'origine du ligament suspenseur de la vessie (ouraque ou ligament vésico-ombilical.

 

Anomalies et malformations

Elles touchent les anomalies de fermetures de ce canal allantoidien qui va par exemple rester perméable. A la naissance ,il existera donc un canal qui fera communiquer la vessie et l'ombilic. L'urine s'écoulera dans l'ombilic. Plus fréquemment on observera une forme incomplète de cette anomalie c'est à dire une fermeture incomplète de ce canal. Il y aura des endroits où il restera perméable et il sera à l'origine de kystes disposés le long du canal (de l'ombilic à la vessie). Ils pourront être le siège de phénomènes inflammatoires et vont se fistuliser au niveau de la peau.

Anomalies de l’étage inférieur du sinus uro-génital

L'évolution de l'étage génital est différent selon le sexe. Cette différence de développement est du à la présence d'une hormone mâle androgène.
On peut distinguer des structures dîtes testostéro-sensibles : elles ne se développeront qu'en présence des hormones androgènes ;à l'inverse elles persisteront mais ne se développeront pas sans hormone males. D'autres structures sont dîtes testostéro-dépendantes :en présence d'hormones mâles elles se développent mais en l'absence d'hormone elles disparaissent.

structures testostéro-sensibles :

  • le tubercule génital
  • les bourrelets génitaux

structures testostéro-dépendantes :

  • la lame sagittale entoblastique
  • les canaux de Wolff On ne peut pas reconnaître les organes génitaux externes avant la 10ème semaine

évolution masculine.

II y a des hormones androgènes donc les structures testostéro-sensibles persistent tel que les bourrelets génitaux qui formeront les bourses et le tubercule génital qui formera le pénis.
Les structures testostéro-dépendantes vont se développer :la lame sagittale se développe vers l'avant ; le tubercule génital s'allonge et sera pénétré par la lame sagittale entoblastique qui est l'ébauche de l'urètre pénien.
La lame s'enfonce dans la totalité du tubercule génital et s'ouvre au niveau du gland. Les canaux de Wolff persistent pour former les canaux déférents.

évolution féminine

Chez le sujet de sexe féminin il n'y a pas d'hormones mâles. Il y aura une disparition des structures testostéro-dépendantes. La lame sagittale entoblastique va se lyser et être responsable de l'ouverture du sinus uro-génital vers l'extérieur.
Les canaux de Muller formeront dans la partie supérieure les trompes de Fallope et dans la partie inférieure l’utérus. Quand ces 2 canaux fusionnent, il y a l'accolement des deux tubes. Il existera transitoirement une cloison entre les 2 parties fusionnées.
Une des anomalies est la persistance de cette cloison.
Les canaux de Wolff vont disparaître mais pourront laisser des vestiges. Le tubercule Mullerien va se creuser d'une lumière qui formera le tiers inférieur du vagin.Les deux tiers sup seront formés par la fusion des canaux de Muller. Quand il y aura la cytolyse ,entre la jonction canaux de Muller et diverticule persistera une petite zone ou il n'y aura pas la cytolyse : une membrane au niveau du vagin : c'est l'hymen.
Le tubercule génital ne se développe pas mais donnera le clitoris.
Les bourrelets génitaux formeront les grandes lèvres.

Commentaires (0)

Il n'y a pas encore de commentaire posté.

Ajouter vos commentaires

  1. Poster un commentaire en tant qu'invité. S'inscrire ou se connecter à votre compte.
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre localisation

Ce site internet met des documents à votre disposition seulement et uniquement à titre d'information. Ils ne peuvent en aucun cas remplacer la consultation d'un médecin ou les soins prodigués par un praticien qualifié et ne doivent par conséquent jamais être interprétés comme pouvant le faire.

Connexion