Dans une étude prospective avec un suivi à long terme, nous avons analysé des sous-ensembles de lymphocytes T en circulation chez des patients atteints de cancer colorectal métastatique (mCRC) dans le contexte de la lésion primitive de la tumeur, du statut KRAS et des résultats cliniques.

Notre objectif principal était de déterminer si les niveaux de base des sous-ensembles de lymphocytes T en circulation constituaient un biomarqueur potentiel des résultats cliniques chez les patients atteints de mCRC traités avec un traitement à base d'anti-VEGF.

Méthodologie

Le groupe d'étude était composé de 36 patients atteints d'un adénocarcinome colorectal qui avaient commencé une chimiothérapie de première intention au bevacizumab pour le traitement d'une maladie métastatique. Nous avons quantifié les sous-ensembles de lymphocytes T, y compris les lymphocytes Tregs et CD8 +, dans le sang périphérique avant l'initiation du traitement. Les résultats cliniques ont été évalués en termes de survie sans progression (PFS), de survie globale (OS) et de taux de réponse objective (ORR).

Résultats

1) Les patients mCRC atteints de tumeurs KRAS wt présentaient des proportions plus élevées de lymphocytes T cytotoxiques CD8 + en circulation parmi tous les lymphocytes T, mais aussi des mesures plus élevées de lymphocytes T régulateurs (Treg) telles que le nombre absolu et une proportion plus élevée de Treg dans le sous-ensemble de CD4 +.

2) Une faible proportion de Treg circulants parmi les cellules CD4 + et un ratio CD8: Treg élevé au début du traitement par ciblage du VEGF ont été associés à un résultat clinique favorable.

3) Dans un sous-groupe de patients atteints de mCRC principalement du côté droit, une PFS et une OS supérieurs ont été observés lorsque le rapport CD8: Treg était élevé.

Conclusions

Le niveau de base des cellules immunitaires circulantes prédit le résultat clinique du traitement de première intention par le bevacizumab, un agent anti-angiofluorométrique / immunomodulateur anti-VEGF. Des biomarqueurs immunitaires circulants, à savoir le rapport CD8: Treg, ont permis d'identifier les patients du sous-groupe mCRC du côté droit avec un résultat favorable après un traitement par un traitement anti-VEGF de 1ère ligne.

Lire l'intégralité de l'étude en anglais.

Commentaires (0)

Il n'y a pas encore de commentaire posté.

Ajouter vos commentaires

  1. Poster un commentaire en tant qu'invité. S'inscrire ou se connecter à votre compte.
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre localisation

Ce site internet met des documents à votre disposition seulement et uniquement à titre d'information. Ils ne peuvent en aucun cas remplacer la consultation d'un médecin ou les soins prodigués par un praticien qualifié et ne doivent par conséquent jamais être interprétés comme pouvant le faire.

Connexion