Il existe différents moyens pour caractériser une prolifération tumorale que ce soit les caractéristiques morphologiques des cellules cancéreuses : technique la plus simple et la plus importante pour le diagnostic, ou les caractéristiques antigéniques des cellules cancéreuses mises en évidence par immunohistochimie (marqueurs tumoraux:); très utilisée en pratique courante.

 

La mise en évidence d'altérations géniques basée sur les techniques de biologie moléculaire permet de déterminer la présence d'oncogènes et d' anti-oncogènes, la clonalité (les cancers dérivent d'une seule cellule ou clone). Les altérations génétiques peuvent être considérées comme des marqueurs de clonalité.

Principales techniques

 

Analyse cytogénétique

 

recherche d'anomalies chromosomiques plus ou moins caractéristiques de certaines tumeurs (délétions ou translocations); utile au diagnostic si les anomalies sont spécifique^ de certaines tumeurs

 

FISH (Fluorescence in situ Hybridization)

 

visualisation d'anomalies chromosomiques en utilisant des sondes ADN marquées par un corps fluorescent. L'hybridation peut être réalisée sur noyaux metaphasiques ou interphasiques.

 

Techniques de Southern blot

 

coupure de l'ADN avec des enzymes dits de restriction suivie d'électrophorèse et d'une hybridation avec des sondes adaptées permettront de détecter ces fragments de taille anormale (peut détecter des cellules cancéreuses constituant de 1% à plus de 5% de la population étudiée).

 

La réaction de polymérisation en chaîne ou PCR (polymerase chain reaction)

 

amplification de séquences nudéotidiques sensées être spécifiques des cellules tumorales. Après extraction de l'ADN, un tube contenant l'échantillon analysé est mis en présence d'une ADN-polymérase (Taq po/ymérase). A l'aide d'amorces cet enzyme va répliquer (jusqu'à 1 million de fois) de courts fragments d'ADN. Après migration sur un gel, les fragments de même taille correspondent à l'ADN de la population de cellules cancéreuses.

 

RT-PCR: transformation des ARN messagers en ADN complémentaire qui peut ensuite amplifié selon le même

 

Séquençage

 

nécessaire pour identifier la nature des remaniements géniques (mutations, délétions ou autres remaniements). Il consiste à déterminer la séquence d'agencement des nucléotides constituant l'ADN.

 

Hybridation in situ

 

mise en évidence sur coupes histologiques ou sur cellules d'ADN ou d'ARN à l'aide de sondes dont la fixation est révélée par un marqueur.

 

Autres techniques

 

.Technique de PCR « mismatch »: (consiste à couper chimiquement et à détecter des appariements mismatch entre une séquence amplifiée à étudier et une séquence non mutée.

 

.Technique de SSCP (Single strand conformation polymorphism): la différence de migration permettra de détecter des reappariements intra brins différents, révélant des points de mutation.

Commentaires (0)

Il n'y a pas encore de commentaire posté.

Ajouter vos commentaires

  1. Poster un commentaire en tant qu'invité. S'inscrire ou se connecter à votre compte.
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre localisation

Ce site internet met des documents à votre disposition seulement et uniquement à titre d'information. Ils ne peuvent en aucun cas remplacer la consultation d'un médecin ou les soins prodigués par un praticien qualifié et ne doivent par conséquent jamais être interprétés comme pouvant le faire.

Connexion