Index de l'article

 

Rapports

Dans ce trajet, le grand hypoglosse occupe successivement :  l'étage postérieur du crâne, le canal condylien antérieur, l’espace latéro-pharyngien, la région carotidienne et la région sus-hyoïdienne.

 

1) Au niveau de l’étage postérieur, les filets radiculaires du grand hypoglosse croisent la face postéro-supérieure de la portion latéro-bulbaire de l’artère vertébrale : à quelques millimètres en arrière, l’artère est croisée par le spinal : entre les deux nerfs monte ordinairement l’artère cérébelleuse inférieure. 512). D'abord contenus dans l'espace sous-arachnoïdien, les filets radiculaires de l'hypoglosse traversent ensuite la cavité arachnoïdienne : ils sont entourés à ce niveau d'un court manchon séreux que leur forme celle membrane. Ils arrivent ainsi jusqu'à l'orifice dural.

Variétés. -Le contact de l'hypoglosse et de l’artère vertébrale est plus ou moins immédiat suivant le degré d'obliquité que présente l’artère, an moment où elle contourne le bulbe (Beck).

Dans certains cas, les filets radiculaires inférieurs, au lien de croiser la face postéro-supérieure de l'artère, passent sous sa face antéro-inférieure. Willis considérait à tort cette disposition comme normale.

Il est beaucoup plus rare de voir l'artère vertébrale se bifurquer de façon à former un anneau dans lequel s'engage la 12ème paire (Henle). Chez la plupart des mammifères autres que l'homme, l'artère vertébrale dès son entrée dans le canal rachidien se dirige transversalement en dedans vers la ligne médiane. Elle n'est pas en rapport immédiat avec les racines de l'hypoglosse (Beck).

2) Dans le canal condylien antérieur, long de un centimètre environ, l'hypoglosse est accompagné d'un rameau méningé de l'artère pharyngienne inférieure et d'un plexus veineux. Ce plexus (confluent antérieur de Trolard) « forme à l'orifice interne du canal une couronne ou anneau (circulus hypoglossi) semblable aux canaux veineux des trous de conjugaison et entourant le tronc nerveux ». (Voy. t. II, pages 973 et 981). Lorsque le canal condylien antérieur est subdivisé en deux canaux .secondaires, l'hypoglosse est lui-même formé par deux faisceaux distincts qui ne se fusionnent qu'à leur sortie du crâne. (Beck.)

3) A sa sortie du canal condylien, le grand hypoglosse pénètre dans l’espace latéro-pharyngien postérieur. D’abord appliqué contre la colonne vertébrale, il est le plus postérieur et le plus interne des organes contenus dans cet espace. Il se porte ensuite en bas, en avant et en dehors et croise obliquement la face postérieure de la carotide interne, du glosso-pharyngien el du pneumogastrique. Il passe entre ce nerf et la jugulaire interne pour déboucher dans la région carotidienne.

4) Dans la région carotidienne. Le grand hypoglosse est appliqué contre la carotide externe. La constatation de ce contact immédiat de la 12ème paire et de la carotide externe constitue un des nombreux moyens indiqués par les auteurs pour distinguer, au cours de la ligature, cette artère de la carotide interne adjacente. L’artère occipitale nait immédiatement au-dessous du point où l’hypoglosse croise la carotide. Dans quelques cas, cependant, l'origine de cette artère est reportée plus haut et l'hypoglosse s'accroche au-dessous d'une petite collatérale sterno-mastoïdienne qui se détache de la carotide à quelques millimètres au-dessous de l'occipital.

5) Dans la région sus-hyoïdienne, le grand hypoglosse est recouvert par la peau, le peaucier, l'aponévrose cervicale superficielle et la glande sous-maxillaire. Il est appliqué sur le muscle hyoglosse qui le sépare de l'artère linguale. A son entrée dans la région, il est placé en arrière du tendon terminal du stylohyoïdien ; il forme à ce niveau le bord supérieur d'un premier triangle, limité en avant par le stylo-hyoïdien, en bas par la grande corne de l'os hyoïde; c'est le triangle postérieur de l'artère linguale ou triangle de Béclard.

Le grand hypoglosse passe ensuite sous les tendons du stylo-hyoïdien et du digastrique. En avant de ces tendons, il forme le bord supérieur d'un deuxième triangle, limité en arrière par le tendon du digastrique, en avant par le bord postérieur du mylo-hyoïdien ; c'est le triangle antérieur de l'artère linguale ou triangle de Pirogoff. L'aire de ces deux triangles est formée par l'hyoglosse, au-dessous duquel on trouve l'artère linguale.

Commentaires (0)

Il n'y a pas encore de commentaire posté.

Ajouter vos commentaires

  1. Poster un commentaire en tant qu'invité. S'inscrire ou se connecter à votre compte.
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre localisation

Ce site internet met des documents à votre disposition seulement et uniquement à titre d'information. Ils ne peuvent en aucun cas remplacer la consultation d'un médecin ou les soins prodigués par un praticien qualifié et ne doivent par conséquent jamais être interprétés comme pouvant le faire.

Connexion