Le muscle élévateur de la scapula (anglais : Levator scapulae muscle ; syn : muscle angulaire de la scapula, muscle angulaire de l'omoplate, muscle élévateur de l'omoplate) est un muscle triangulaire situé sur la partie latérale de la nuque, entre l'angle supérieur de l'omoplate et la moitié supérieure de la colonne cervicale.

Insertions

 

Il s'insère dune part, soit sur l'angle supérieur du scapulum, soit sur cette portion du bord spinal qui est située au-dessus de l'épine. De là il se porte en haut, en avant et en dedans et ne tarde pas a se diviser en quatre ou cinq faisceaux divergents, lesquels viennent se fixer, d'autre part sur l'apophyse transverse de l'atlas et sur les tubercules postérieurs des apophyses transverses des trois ou quatre vertèbres suivantes.

 

Rapports

 

L'angulaire est recouvert par le Sterno-cléido-mastoïdien, par le Trapèze et par la peau. Il recouvre le Splénius, le sacro-lombaire et le Petit dentelé postérieur et supérieur.

 

Au niveau des apophyses transverses, il répond au Transversaire et au scalène postérieur.

 

Innervation

 

Il est innervé par une branche spéciale du plexus brachial, le nerf angulaire. Ce nerf tire son origine, soit de la quatrième cervicale, soit de la cinquième, quelquefois de l'une et de l'autre.

 

Action

 

Quand il prend son point fixe sur la colonne cervicale, l'angulaire attire en haut et en dedans l'angle supérieur de la scapula, en même temps qu'il abaisse le moignon de l'épaule.

 

Quand il prend son point fixe sur l'épaule, il incline de son côté la colonne cervicale.

 

Variétés

 

Le faisceau destiné à l'atlas peut être distinct dans toute son étendue. Blandin a vu l'angulaire envoyer un faisceau jusqu'à l'apophyse mastoïde. En bas, on peut voir l'angulaire s'étendre sur la sixième cervicale et même la septième cervicale. Dans ce cas, l'espace triangulaire qui sépare ordinairement l'angulaire du grand dentelé se trouve comblé et ces deux muscles sont ainsi confondus en un large éventail charnu, qui du bord spinal de l'omoplate rayonne vers les apophyses transverses des vertèbres cervicales et vers les dix premières côtes. Cette disposition est la règle dans un grand nombre d'espèces animales, notamment chez la guenon et le cynocéphale. Dès lors, l'angulaire de l'omoplate peut être considéré, chez l'homme, comme un faisceau cervical du système du Grand dentelé. On a vu des faisceaux de l'annulaire naitre anormalement du grand dentelé (Theile), de l'aponévrose du Petit dentelé postérieur et supérieur (Wood), du tissu cellulaire compris entre la scapula et le thorax (Kelch), de la première et de la deuxième côte (Theile et moi-même), de l'apophyse épineuse de la septième cervicale (Reib et Taylor).

 

D'apres Traité d'Anatomie humaine L. Testut.

­

Commentaires (0)

Il n'y a pas encore de commentaire posté.

Ajouter vos commentaires

  1. Poster un commentaire en tant qu'invité. S'inscrire ou se connecter à votre compte.
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre localisation

Ce site internet met des documents à votre disposition seulement et uniquement à titre d'information. Ils ne peuvent en aucun cas remplacer la consultation d'un médecin ou les soins prodigués par un praticien qualifié et ne doivent par conséquent jamais être interprétés comme pouvant le faire.

Connexion