Le muscle Myrtiforme est un petit muscle aplati et rayonné, situé au-dessous des narines, immédiatement en arrière de la lèvre supérieure.

Insertions

Il s'insère, en bas, sur le maxillaire supérieur, au niveau de la fossette myrtiforme et de la saillie de la dent canine. Ses libres, se portant ensuite en haut vers l'orifice des fosses nasales, s'écartent a la manière d'un éventait et se partagent en trois groupes les fibres internes viennent s'attacher à la sous-cloison; les fibres moyennes se fixent au bord postérieur du cartilage de l'aile du nez les fibres externes contournent ce cartilage, en décrivant une courbe il concavité dirigée en haut et en dedans, et se continuent, comme nous l'avons déjà dit plus haut, avec les faisceaux postérieurs du transverse.

Muscles moteurs de l'aile du nez (couche profonde).

1, Transverse du nez,. - 2, muscle dilatateur des narines. - 3, muscle myrtiforme. - 4, coupe de la lèvre supérieure.

Rapports

Le muscle Myrtiforme repose directement sur le squelette de la face.

Il est recouvert, en avant, par la muqueuse gingivale, par le demi-orbiculaire supérieur et par les différents faisceaux qui viennent se terminer, a son niveau, dans la lèvre supérieure.

Innervation

Comme pour le précèdent.

Action

En se réunissant avec les faisceaux postérieurs du muscle transverse, les faisceaux externes du myrtiforme constituent sur le côté externe de la narine une sorte demi-sphincter dont les contractions ont pour effet de rétrécir cet orifice. Les faisceaux internes et les faisceaux moyens attirent en bas la partie inférieure du nez, d'ou le nom d'abaisseur de l'aile du nez, sous lequel on désigne parfois le myrtiforme- En outre, les faisceaux moyens, en raison même de leur obliquité, portent l'aile du nez en bas et en dedans; ils la rapprochent ainsi de la ligne médiane et diminuent d'autant te diamètre transversal de la narine. Au total, le myrtiforme abaisse faite du nez et rétrécit tes narines.

Muscle Dilatateur propre des narines

Santorini a décrit sous ce nom une lame musculaire, fort mince et très atrophiée chez l'homme, couchée sur la partie inférieure de l'aile du nez.

Insertions

Ses fibres s'attachent, en arrière, à la fois sur le bord postérieur du cartilage de l'aile du nez et sur la partie correspondante du maxillaire supérieur. De là, elles se portent en avant et en bas, en décrivant une courbe à concavité inférieure, et viennent se terminer à la face profonde de la peau qui recouvre le bord externe de la narine.

Rapports

Le muscle dilatateur des narines répond d'une part aux téguments, d'autre part au cartilage de l'aile du nez. Son développement est très variable sur certains sujets, il est très visible et d'une dissection relativement facile sur d'autres, au contraire, il n'est pas perceptible à l'œil nu et l'emploi du microscope est nécessaire pour constater l'existence de fibres musculaires dans la région qu'il occupe.

Innervation

Il est innervé par le facial.

Action

Le dilatateur, prenant son point fixe en arrière, attire en dehors l'aile du nez et élargit ainsi transversalement les narines. Il est, comme on le voit, antagoniste des deux muscles précédents.

D'après Traité d'anatomie humaine L. Testut 

Commentaires (0)

Il n'y a pas encore de commentaire posté.

Ajouter vos commentaires

  1. Poster un commentaire en tant qu'invité. S'inscrire ou se connecter à votre compte.
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre localisation

Ce site internet met des documents à votre disposition seulement et uniquement à titre d'information. Ils ne peuvent en aucun cas remplacer la consultation d'un médecin ou les soins prodigués par un praticien qualifié et ne doivent par conséquent jamais être interprétés comme pouvant le faire.

Connexion