Le muscle cubital antérieur (M flexor carpi ulnaris) est le plus interne des muscles de la couche superficielle : aplati et incurvé en gouttière appliquée sur le cubitus revêtu du fléchisseur profond, il longe le bord interne de l'avant-bras. allant de l'épitrochlée au pisiforme.

 

Il naît par deux chefs : l'un huméral, se fixe au sommet et à la partie intérieure de l’épitrochlée par des fibres tendineuses communes au cubital et an fléchisseur superficiel : l'autre, cubital naît : du bord interne de l'olécrâne où il s'unit au tendon du triceps, du tubercule cubital auquel s'attache le faisceau principal de l'appareil ligamenteux interne, et des deux tiers supérieurs du bord postérieur du cubitus (crête) par un tendon aponévrotique confondu avec l'aponévrose antibrachiale. - A leur partie supérieure, les deux chefs sont unis par une arcade fibreuse qui s'étend de l'olécrâne à l'épitrochlée; sous cette arcade. de laquelle se détachent quelques fibres musculaires, passent le nerf cubital et la récurrente cubitale postérieure - Les faisceaux musculaires du chef huméral descendent presque verticalement ; ceux du chef cubital descendent obliquement en bas et en avant pour joindre, après lui trajet curviligne de 4 cm le tendon. - Ce tendon naît très haut dans l'épaisseur du muscle et apparaît sur le bord antérieur ; il reçoit des fibres musculaires par son bord postérieur jusqu'au niveau de son insertion au pisiforme. - Cette insertion du cubital antérieur mérite d'être étudiée d'une façon particulière : au moment où il aborde le pisiforme, le tendon du cubital s'épanouit et ses fibres moyennes, les plus nombreuses, se fixent sur la face antérieure de l'os; de ses fibres externes, les unes vont à l'aponévrose palmaire, les autres vont au crochet de l'os crochu avec le ligament pisi-unciformien ; des fibres internes, les superficielles se continuent avec le court abducteur du petit doigt, les profondes, confondues avec le ligament pisi-métacarpien, gagnent les tètes des cinquième et quatrième métacarpiens, parfois celle du troisième.

Une petite bourse séreuse, très inconstante, se rencontre parfois au niveau de l'insertion sur le pisiforme. - Je dirai plus loin l'importance physiologique de ce muscle en rapport avec l'épanouissement de son insertion.

Rapports

Recouvert par l'aponévrose antibrachiale à laquelle il est intimement uni. il recouvre le fléchisseur profond et le bord interne du carré pronateur; - son bord externe répond au petit palmaire et au fléchisseur superficiel. - Le nerf cubital suit la face profonde du muscle dans toute sa longueur: l'artère cubitale, d'abord placée entre les deux fléchisseurs, n'entre en rapport avec le cubital que vers le tiers moyen de l'avant-bras; sous-jacente au corps charnu en haut, elle côtoie plus bas le tendon.

Action

Le cubital antérieur détermine la flexion de la main. Au maximum de sa contraction il entraine le bord interne de la main avec une telle force que sa face palmaire semble vouloir regarder en dehors (Duchenne). Cette rotation de la main n'est pas un mouvement de supination ; elle est due simplement à ce que le cubital antérieur agit avec plus d'énergie sur le cinquième métacarpien que sur les autres ; le mouvement produit se passe, non pas dans les articulations radio-cubitales, mais dans l'articulation radio-carpienne et dans les articulations carpiennes et inter-métacarpiennes. Il se produit une véritable torsion de la main. Pour Duchenne, contrairement à l'opinion classique, le cubital antérieur ne serait pas adducteur de la main. Ce rôle d'adduction n'appartiendrait qu'au cubital postérieur. Comme le fait d'ailleurs remarquer Duchenne, on ne peut guère s'expliquer l'existence d'un fléchisseur adducteur, les mouvements d'inclinaison latérale de la main atteignant leur minimum d'amplitude lorsque celle-ci est dans la flexion forcée. Le cubital antérieur se contracte synergiquement (comme d'ailleurs tous les fléchisseurs de la main) avec les extenseurs des doigts et le cubital postérieur. Il annule ainsi le mouvement que les extenseurs tendent à imprimer à la main et favorise par contre, leur action sur les doigts. C'est là un des cas si fréquents où l'on voit les antagonistes intervenir, par leur contraction synergique, pour favoriser l'action des muscles auxquels ils paraissent physiologiquement opposés.

Innervation

Il reçoit deux et quelquefois trois rameaux du nerf cubital ; le plus élevé naît dans la gouttière épitrochléo-olécrânienne.

Variations et anomalies

Elles sont rares ; - On a noté surtout des expansions se détachant du tendon pour se rendre au ligament annulaire, au quatrième ou au cinquième métacarpien et même jusqu'à l'articulation métacarpo-phalangienne de l'auriculaire (Curnow).

D'après Traité d'Anatomie par P. Poirier. 

 

 

 

Commentaires (0)

Il n'y a pas encore de commentaire posté.

Ajouter vos commentaires

  1. Poster un commentaire en tant qu'invité. S'inscrire ou se connecter à votre compte.
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre localisation

Ce site internet met des documents à votre disposition seulement et uniquement à titre d'information. Ils ne peuvent en aucun cas remplacer la consultation d'un médecin ou les soins prodigués par un praticien qualifié et ne doivent par conséquent jamais être interprétés comme pouvant le faire.

Connexion