Le muscle grand droit postérieur de la tête est un muscle aplati et triangulaire, s'étendant de l’axis a l'occipital.

 

Insertions

Il s'insère, en bas, sur le sommet de l'apophyse épineuse de l'axis. De là, ses fibres se portent en haut et en dehors, en s'irradiant légèrement, et viennent se fixer a l'os occipital, sur l'empreinte rugueuse que l'on remarque au-dessous de la ligne courbe inférieure.

Rapports

Le Grand droit postérieur de la tête, recouvert en bas par le Grand complexus et en haut par le Grand oblique, recouvre successivement lui-même l'arc postérieur de l'atlas, le ligament occipito-atloïdien postérieur et enfin l'occipital. Son bord externe regarde les deux obliques de la tête. Son bord interne est séparé de celui du côté opposé par un espace triangulaire, que viennent combler les deux Petits droits.

Innervation

Le Grand droit postérieur de la tête est innerve par la branche postérieure du premier nerf cervical.

Action

Lorsque les deux muscles se contractent ensemble, ils renversent la tête en arrière. Quand un seul muscle entre en action, il imprime à la tête un triple mouvement d'extension, d'inclinaison latérale et de rotation, rotation qui a pour résultat de porter la face de son côté.

Variétés

La duplicité du muscle Grand droit postérieur, résultant de la présence d'un faisceau surnuméraire axoido-occipital, a été constatée par Kölliker, par Wood, par Davis-Colley, etc. Ce muscle peut être renforcé par un faisceau surajoute partant des apophyses épineuses situées au-dessous de l’axis (Theile, Flesch et L. Testut).

 

Commentaires (0)

Il n'y a pas encore de commentaire posté.

Ajouter vos commentaires

  1. Poster un commentaire en tant qu'invité. S'inscrire ou se connecter à votre compte.
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre localisation

Ce site internet met des documents à votre disposition seulement et uniquement à titre d'information. Ils ne peuvent en aucun cas remplacer la consultation d'un médecin ou les soins prodigués par un praticien qualifié et ne doivent par conséquent jamais être interprétés comme pouvant le faire.

Connexion