Les muscles de la région antérieure de l'avant-bras sont au nombre de huit, disposés sur quatre couches. Ceux de la couche superficielle, rond pronateur, grand palmaire, petit palmaire et cubital antérieur, naissent par un tendon commun qui s'implante sur une ligne descendant de l'épitrochlée au bord antérieur du cubitus, et entre en connexion avec l'appareil ligamenteux interne du coude. Celle origine est souvent divisée par le nerf médian en deux parties : l'une superficielle, humérale, l'autre profonde, cubitale. - Le premier muscle (rond pronateur) descend très obliquement vers le tiers moyen du radius, le dernier (cubital antérieur) descend verticalement vers le poignet; les deux autres (grand et petit palmaires) ont une direction intermédiaire.

La deuxième couche est formée par lui seul muscle, large et très épais, le fléchisseur superficiel ; en plus des origines qu'il tire du tendon commun, ce muscle reçoit plus bas des faisceaux nés du radius. Très épais, comme je l'ai dit. il émerge au bord interne de l'avant-bras entre deux muscles de la couche superficielle (le cubital antérieur et le grand palmaire) et devient ainsi en partie superficiel.

Les muscles de la troisième couche naissent du squelette antibrachial. Ils sont au nombre de deux : le fléchisseur profond des doigts qui répond à la partie cubitale; le fléchisseur propre répondant à la partie radiale. J'insisterai plus loin sur l'anastomose constante des deuxième et troisième couches.

La quatrième couche est formée par un seul muscle, le carré pronateur, dont les fibres transversales recouvrent le quart inférieur du squelette anti-brachial.

Le nerf médian et le nerf cubital se partagent l'innervation des muscles de cette région.  

 

 

 

 

 

 

Le muscle cubital antérieur (M flexor carpi ulnaris) est le plus interne des muscles de la couche superficielle : aplati et incurvé en gouttière appliquée sur le cubitus revêtu du fléchisseur profond, il longe le bord interne de l'avant-bras. allant de l'épitrochlée au pisiforme.

 

Le muscle rond pronateur (latin : M. pronator teres) dessine sa saillie oblique sous la peau de l'avant-bras, parallèlement à la branche interne du V du coude. Assez épais, aplati transversalement à son origine, il contourne le bord interne de la trochlée humérale, s'aplatit d'avant en arrière et traverse la moitié supérieure de la face antérieure de l'avant-bras pour aller s'insérer sur le tiers moyen de la face externe du radius.

 

 

 

Inconstant, le muscle petit palmaire (M. palmaris brevis) est situé à la face antérieure de l'avant-bras, entre le grand palmaire et le fléchisseur superficiel sur lequel il repose. Il s'étend de l'épitrochlée à l'aponévrose palmaire. C'est un fuseau musculaire très grêle et très allongé naissant de l'épitrochlée par de longues fibres tendineuses, et recevant quelques fibres des cloisons aponévrotiques qui le séparent des deux muscles voisins et de l'aponévrose antibrachiale.

 

 

 

Interposé au rond pronateur et au palmaire, grêle, fusiforme, le msucle grand palmaire (M. palmaris longus) s'étend obliquement de l'épitrochlée au deuxième métacarpien; son ventre charnu, d'abord très étroit et aplati latéralement, s'épaissit progressivement, puis s'allonge pour se rétrécir ensuite et se continuer avec le tendon terminal.

 

 

 

Les muscles lombricaux (m. lumbricales) sont grêles, ils se présentent sous l'aspect de languettes charnues, allant des tendons du fléchisseur profond aux expansions tendineuses des interosseux, et. par celles-ci au côté radial du tendon extenseur de chaque doigt.

Le muscle fléchisseur commun superficiel des doigts (m. flexor digitorum sublimis), large et très épais, naît par deux chefs.

Le muscle long fléchisseur du pouce (M flexor pollicis longus) est large, demi-penniforme, situé sur le même plan que le fléchisseur commun profond, et en dehors de ce muscle dont il pourrait être considéré comme une division.

Le muscle fléchisseur commun profond des doigts (M. flexor digitorum profondus) est un muscle large, épais, enroulé autour des faces interne et antérieure du cubitus, il est situé au-dessous du fléchisseur superficiel et divisé comme lui en quatre portions dont les tendons vont s'insérer à la troisième phalange des doigts 2, 3, 4 et 5.

Le muscle carré pronateur (M. pronator quadratus), placé transversalement sur la partie intérieure du squelette antibrachial, juste au-dessus de l'articulation radio-carpienne, est quadrilatère, aplati, beaucoup plus épais en bas qu'en haut. Il naît par des fibres charnues et du plan tendineux superficiel du quart inférieur de la face antérieure du cubitus, où son origine est nettement limitée par une crête rugueuse oblique.

Ce site internet met des documents à votre disposition seulement et uniquement à titre d'information. Ils ne peuvent en aucun cas remplacer la consultation d'un médecin ou les soins prodigués par un praticien qualifié et ne doivent par conséquent jamais être interprétés comme pouvant le faire.

Connexion