On peut distinguer différents types de scintigraphie osseuses qui répondents à différents éléments de recherche.

Les anomalies radiographiques intéressent, soit les structures entourant les poumons (paroi, plèvre, médiastin), soit les poumons eux-mêmes­. ­
La scintigraphie osseuse est un examen complémentaire, souvent de première intention, très fréquemment demandé à la recherche de lésions ou d'anomalies osseuses, ostéo-articulaires ou touchant à la pathologie tendineuse et musculaire d'insertion (enthésopathies).

Les ultrasons constituent la partie supérieure du spectre des ondes acoustiques au-delà de la zone d'audibilité de l'oreille humaine (20 kHz). Au-delà de 150 MHz, on les appelle "les hypersons" ; ce domaine semble prometteur pour certaines applications industrielles et dans le secteur du Génie Biologique et Médical, l'utilisation concernant 1 a microscopie acoustique (ou ultrasonore). Les fréquences utilisées en médecine se situent entre 1 et 15 MHz environ.

Le principe du radio diagnostic est de constituer une image des structures anatomiques situées à l'intérieur du corps humain à l'aide d'un faisceau de rayons X qui traverse ces structures : c'est de l'imagerie anatomique.

 

En radiologie les organes se distinguent par leur taille et leur densité (qui correspond à des compositions chimiques différentes).

 

Si deux tissus ont la même composition chimique, ils auront la même densité et on ne les distinguera pas sur l'image.

Le rémotum réel est en avant de l’oeil à distance finie ou le plan focal image est en avant de la rétine. L’œil est trop long pour sa puissance ou trop puissant pour sa longueur. Les rayons lumineux parallèles, venant de l’infini convergent en avant de la rétine .On a donc sur la rétine non plus un point mais un cercle de diffusion.


L’amplitude maximum d’accommodation diminue progressivement lorsque l’âge augmente.
Un sujet de 10 ans a une amplitude de 14 D.
Le proximum (zone la plus proche où on voit clair) est égal à 6.6 cm.
Quand l’âge avance il y a involution.
Un sujet de 50 ans a une amplitude de 3 à 4 D.
Le proximum est à 33 cm.
C’est la limite de l’apparition de la presbytie affection dioptrique.

Pour un sujet normal remotum à l’infini, le remotum reste à sa place, le proximum s’éloigne de l’oeil.
La presbytie est l’affection de l’oeil qui touche tous les sujets
qu’ils soient emmétropes ou amétropes initialement, avec cependant
quelques nuances.

La lumière qui n'est pas absorbée est réémise dans toutes les directions, produisant ce qu'on appelle la dispersion de la lumière; nous avons mentionné les deux cas extrêmes de réflexion totale et de transmission totale. La plupart des cas sont intermédiaires. Si des oscillations d'électrons sont également possibles dans toutes les directions, les faisceaux de lumière incidente non polarisée apparaîtront essentiellement comme à l’entrée de la suspension, sauf pour le décalage de phase déjà mentionné. Si, toutefois, les particules ou molécules en suspension ne sont pas isotropes, c'est à dire, que les électrons peuvent osciller plus facilement dans un sens que dans l'autre, un faisceau lumineux incident non polarisé sera divisé, parce que les ondes oscillantes dans une direction auront leurs phases décalées par rapport à celles qui oscillent dans une autre direction. Le résultat net est que les soi-disant molécules anisotropes produisent deux faisceaux émergents polarisés. Comme celles-ci émergent dans des directions légèrement différentes, le phénomène est appelé la double réfraction ou biréfringence.

Appareil de Golgi

L'appareil de Golgi (ou Golgi pour les intimes) est nommé d'après Camillo Golgi, qui a signalé la première fois en 1888, une structure réticulaire dans le cytoplasme de nombreux types de cellules, qu'il a trouvé par coloration au chromate d'argent .

Le virus de l'hépatite B (VHB) est une cause fréquente de l'hépatite virale et de graves complications, notamment la cirrhose et le carcinome hépatocellulaire.

Le cycle cellulaire est une série d'événements ordonnés impliquant la croissance et la division cellulaires qui produisent deux nouvelles cellules filles. Les cellules sur le chemin de la division cellulaire passent par une série d'étapes de croissance, de réplication de l'ADN et de division soigneusement et minutieusement régulées qui produisent deux cellules (clones) identiques. Le cycle cellulaire a deux phases principales: l'interphase et la phase mitotique. Pendant l'interphase, la cellule se développe et l'ADN est répliqué. Pendant la phase mitotique, l'ADN répliqué et le contenu cytoplasmique sont séparés et la cellule se divise.

La continuité de la vie d’une cellule à l’autre repose sur la reproduction des cellules par le cycle cellulaire. Le cycle cellulaire est une séquence ordonnée d’événements qui décrit les étapes de la vie d’une cellule, de la division d’une cellule mère à la production de deux nouvelles cellules filles. Les mécanismes impliqués dans le cycle cellulaire sont hautement régulés.

La glande parotide est la plus volumineuse des glandes principales de la cavité orale. Elle pèse 25 gr.

Ce site internet met des documents à votre disposition seulement et uniquement à titre d'information. Ils ne peuvent en aucun cas remplacer la consultation d'un médecin ou les soins prodigués par un praticien qualifié et ne doivent par conséquent jamais être interprétés comme pouvant le faire.

Connexion