Au sortir du trou de conjugaison chaque nerf rachidien se divise en deux branches, l’une postérieure ou dorsale, l'autre antérieure ou ventrale. Les caractères communs que présentent les branches dorsales, et leur disposition régulière dans les diflérentes régions de la colonne vertébrale peruiettent de les réunir dans un même chapitre. Nous étudierons donc successivement : 1° les branches postérieures ; 2° les branches antérieures des nerfs rachidiens.

Les branches postérieures des nerfs cervicaux sont au nombre de huit; elles se détachent des troncs radiculaires, la première dans l'espace compris entre l'occipital et l'atlas, la huitième au niveau du trou de conjugaison limitépar la septième vertèbre cervicale et par la première dorsale.

Syn. : Nerf cervical superficiel, Cruveilhier; nerf sous-cutané moyen du cou. Bock, Valentin; nerf cutané du cou, Anat. Nom.

Les branches postérieures ou dorsales des nerfs mixtes sont destinées à la peau et à la musculature de toute la région postérieure du corps depuis l'occipital jusqu'à la pointe du coccyx. Leur nombre est égal à celui des nerfs rachidiens, on en compte donc 31 paires ; à part trois ou quatre exceptions, ces branches sont d'un diamètre très notablement inférieur à celui des branches antérieures ou ventrales. En général, elles tirent leur origine, au niveau de l'orifice externe du trou de conjugaison, du nerf mixte résultant de la fusion des racines antérieures et postérieures. Dans certains cas, qui ne sont pas rares d'ailleurs, on peut voir la branche postérieure, de même que la branche antérieure, se constituer par l’accolement de quelques faisceaux de fibres issus des deux racines ; il n'existe pas alors un véritable tronc radiculaire, puisque celui-ci se trouve décomposé en un nombre variable de petits troncs distincts.

Syn. : Nerfs sus-claviculaires ou nerfs supra-claviculaires, Henle, Schwalbe ; branche sus-acromiale et branche sus-claviculaire, Sappey.

Nous réunissons sous ce titre, les branches descendantes du plexus cervical superficiel.

Comme les branches constituantes du plexus cervical, et en particulier les deux premières, affectent des rapports différents, il importe de donner une description spéciale de chacune d'elles.

Syn. : Branche occipitale externe, Cruveilhier; nerf petit occipital, Anat. Nom.

Syn. : Nerf auriculaire cervical ou postérieur : nerf sous cutané supérieur du cou. Beck, Valentin ; grand nerf auriculaire, Anat. Nom.

On compte six sortes de branches externes, ce sont : 1 le nerf du muscle Droit latéral ; 2 le nerf du muscle Sterno-mastoïdien; 3 les nerfs des muscles Scalènes ; 4  les nerfs du muscle Trapèze; 5 le nerf du muscle Angulaire ; 6 le nerf du muscle Rhomboïde.

Ce site internet met des documents à votre disposition seulement et uniquement à titre d'information. Ils ne peuvent en aucun cas remplacer la consultation d'un médecin ou les soins prodigués par un praticien qualifié et ne doivent par conséquent jamais être interprétés comme pouvant le faire.

Connexion