Le  diencéphale est une partie impaire et médiane entre les deux hémisphères cérébraux.
­

Le thalamus­

 

Appelé couche optique, le thalamus est le plus volumineux des noyaux gris centraux. Il se présente sous forme ovoïde de 3 centimètres de long avec un grand axe oblique en avant et en dedans, il a une grosse extrémité postérieure. Les deux thalamus sont séparés par le 3ème ventricule.

 

Il possède quatre faces :

 

La face supérieure en regard de la fissure transverse est limitée en latéral par le sillon thalamo-caudé, en médial par un cordon blanchâtre, l'habenula (synonyme : pédoncule antérieur de l'épiphyse, anglais : habenula, latin : habenula) qui s'élargit en arrière pour former le trigone de l'habenula contenant le noyau habénulaire de chaque coté. Les deux habenulas se rejoignent formant la glande pinéale ou épiphyse divisée en deux par la fissure choroïdienne (sillon en forme de s italique). En médial du sillon le thalamus répond à la fissure transverse, en latéral aux ventricules latéraux.

 

La face externe répond à la capsule interne.

 

La face interne est limitée en haut par l'habenula, en bas par le sillon hypothalamique qui sépare le thalamus de l'hypothalamus.

 

Les deux faces internes communiquent par une adhérence inter-thalamique.

 

La face inférieure répond à l'hypothalamus.

 

On lui décrit deux pôles. Le pôle postérieur le pulvinar (anglais : pulvinar, latin : pulvinar thalami) ; grosse extrémité libre en arrière, surplombe le toit du mésencéphale (anglais : mesencephalon, latin : mesencephalon). Le pôle antérieur limite en arrière le foramen inter-ventriculaire ce qui fait communiquer le 3ème ventricule et le ventricule latéral.

 

Le noyau subthalamique ou corps de Luys

 

Il est situé sous le thalamus à la limite entre le diencéphale et le mésencéphale, au-dessus du noyau rouge et de la substance noire.

 

Le corps pinéal ou glande pinéale ou épiphyse

 

Organe glandulaire du système nerveux, médian, en forme de pomme de pin (pinéale), il est en arrière du toit du 3ème ventricule.

 

L'hypothalamus

 

Structure de petite dimension, il a la forme d'un entonnoir. Il est situé sous le thalamus. Il forme la partie inférieure des parois du 3ème ventricule et lorsqu'on regarde la face inférieure du cerveau on voit que le plancher de l'hypothalamus se projette dans la partie supérieure de la fosse inter-pédonculaire.

 

En avant, il existe les voies optiques comprenant le nerf optique provenant de l'œil, le croisement optique est appelé chiasma optique, d'où partent les tractus optiques allant vers les corps géniculés latéraux.

 

La partie inférieure de la fosse correspond au plancher de l'hypothalamus où il existe deux renflements : les corps mamillaires (anglais : mamillary bodies, latin : corpus mamillare). En avant d'eux, derrière le chiasma optique (anglais : optic chiasma, latin : chiasma opticum) se trouve la tige qui porte l'hypophyse : la tige pituitaire (anglais : infundibulum hypothalami, latin : infundibulum hypothalami).

 

L'hypophyse

 

Organe neuro-glandulaire, petite structure de la taille d'un pois, appendu à la face inférieure de l'hypothalamus.

 

Dans l'hypophyse il existe deux lobes. Le lobe antérieur, glandulaire appelé l'adénohypophyse (synonymes : antéhypophyse, hypophyse antérieure; anglais : anterior pituitary) et le lobe postérieur, nerveux appelé la neurohypophyse.

 

L'hypophyse est logée dans la selle turcique à la base du crâne, son rapport principal est le chiasma optique ce qui explique l'existence d'altération de la vision lors de tumeurs de l'hypophyse.

 

Le 3ème ventricule

 

Cavité principale du diencéphale, impaire, médiane, en forme d'entonnoir très aplati transversalement. Il communique avec chaque ventricule latéral par le foramen interventriculaire (trou de Monro) et en arrière et en bas il se poursuit par l'aqueduc du Mésencéphale, en communication avec le 4ème ventricule.

 

Les parois latérales

 

Elles sont presque au contact l'une de l'autre. Dans la partie supérieure, la paroi latérale est formée par la face médiale du thalamus. Dans la partie inférieure de la paroi latérale il existe un relief appartenant au fornix correspondant à la colonne du formix allant au corps mamillaire.

 

La partie la plus inférieure de ce ventricule forme l'infundibulum.

 

Le toît

 

C’est l'équivalent du toit de la partie inférieure du 4ème ventricule, zone où va être élaborée le liquide céphalorachidien (LCR).

 

Il existe simplement une couche de cellules épendimères formant une membrana tectoria doublée par la toile choroïdienne étant une différenciation de la pie-mère.

 

Les plexus choroïdes forment deux cordons antéropostérieurs se prolongeant par les plexus choroïdes des ventricules latéraux le long de la fissure choroïdienne.

 

Le toit répond en haut avec le fornix et le corps calleux par l'intermédiaire de la fissure transverse.

 

Le bord postérieur

 

II commence au niveau de la base d'implantation du corps pinéal. Il se poursuit par une situé sous le corps Pinéal : la commissure postérieure. Plus bas,se trouve l'aqueduc du mésencéphale. Plus en avant, il existe la fosse inter-pédonculaire à la partie postérieure de laquelle se projettent les corps mamillaires. On trouve ensuite le bord postérieur de l'infundibulum.

 

Le bord antérieur

 

Débute du bec du corps calleux avec à côté la colonne du fornix. Le foramen inter-ventricullaire est situé en avant de la colonne du fornix et en arrière du pôle antérieur du thalamus.

 

En dessous du bec, se trouve la commissure antérieure. En dessous, se situe la lame terminale. En dessous, on trouve la section du chiasma optique, puis le bord antérieur de l'infundibulum.

 

Le sommet

 

Il est représenté par la tige de l'hypophyse.

Commentaires (0)

Il n'y a pas encore de commentaire posté.

Ajouter vos commentaires

  1. Poster un commentaire en tant qu'invité. S'inscrire ou se connecter à votre compte.
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre localisation

Ce site internet met des documents à votre disposition seulement et uniquement à titre d'information. Ils ne peuvent en aucun cas remplacer la consultation d'un médecin ou les soins prodigués par un praticien qualifié et ne doivent par conséquent jamais être interprétés comme pouvant le faire.

Connexion