Segmentaion

Les segmentations manuelles de l'ensemble de la voûte intracrânienne en haute résolution des images de résonance magnétique sont souvent considérés comme très chronophages.

Par conséquent, il est commun d’estimer le volume entier par quelques segments de zones intracrâniennes linéairement espacées. Le but de la présente étude était d'évaluer la façon dont la validité des estimations de volume intracrânien est affectée par la méthode choisie d'interpolation, l'orientation des zones intracrâniennes et l'espacement linéaire entre eux.

Méthodes

Les volumes intracrâniens ont été segmentés manuellement sur 62 participants de l'étude sur la déficience cognitive légère de de Göteborg (MCI) en utilisant l'imagerie par résonance magnétique de pondération 1,5 T, T1. Les estimations des volumes intracrâniens ont ensuite été calculé en utilisant des sous-échantillons de zones intracrâniennes coronales, sagittales ou transversales espacées linéairement à partir des mêmes volumes. Les sous-échantillons de zones intracrâniennes ont été interpolés dans les estimations de volume par trois méthodes d'interpolations différentes. L'espacement linéaire entre les zones intracrâniennes a varié de 2 à 50 mm et la validité de l'estimation a été déterminée par comparaison avec la totalité du volume intracrânien.

Résultats

Une diminution progressive de la corrélation intra-classe et une augmentation du pourcentage d'erreur pouvait être observé avec l’accroissement de l’espacement linéaire entre les zones intracrâniennes. Avec un faible espacement linéaire (≤15 mm), l'orientation des zones intracrâniennes et les méthodes d'interpolation ont des effets négligeables sur la validité. Avec un espacement linéaire plus grand, la meilleure validité a été réalisée en utilisant l’interpolation cubique splines avec soit des zones intracrâniennes coronale ou sagittale. Même à une distance linéaire de 50 mm, une interpolation cubique splines, soit sur les zones coronales intracrâniennes ou sagittales a une moyenne de concordance absolue de corrélation intra-classe sur l'ensemble des volumes intracrâniens au-dessus de 0,97.

Conclusion

L’interpolation cubique splines en combinaison avec des zones intracrâniennes sagittale ou coronale globalement linéairement espacées a entraîné les estimations les plus valides et robustes de volume intracrânien. En utilisant cette méthode, des estimations de volume intracrânien valides peuvent être obtenues en moins de cinq minutes par patient.

Cet article est une traduction du résumé de "Valid and efficient manual estimates of intracranial volume from magnetic resonance images" sous licence CCA.

Commentaires (0)

Il n'y a pas encore de commentaire posté.

Ajouter vos commentaires

  1. Poster un commentaire en tant qu'invité. S'inscrire ou se connecter à votre compte.
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre localisation

Ce site internet met des documents à votre disposition seulement et uniquement à titre d'information. Ils ne peuvent en aucun cas remplacer la consultation d'un médecin ou les soins prodigués par un praticien qualifié et ne doivent par conséquent jamais être interprétés comme pouvant le faire.

Connexion