Cette division des médecins en théoriciens et en praticiens ne nuisit point aux progrès de la chirurgie, qui s'agrandit et s'émancipa, sans dévier dans son essor de la tradition hippocratique. Les chefs de l'école chirurgicale d'Alexandrie furent, suivant l'ordre' chronologique, Philoxene, Gorgias, Sostrate, Hiéron, les deux Apollonius, Ammonius, et d'autres habiles praticiens qui firent progresser l'art par des innovations heureuses.

 

Les connaissances anatomiques, qui manquaient aux écoles de Cos et de Cnide, donnèrent aux chirurgiens alexandrins plus d'assurance et de hardiesse. S’ils n'ajoutèrent rien de très important au traitement des luxations et des fractures, des plaies et des lésions des membres, en un mot, à ce qu'on pourrait appeler la chirurgie externe ils osèrent, en revanche, pénétrer dans les cavités ou sont logés les viscères, portant le fer et le feu, introduisant les remèdes jusqu'aux parties cachées et profondes de l'organisme. Dans les obstructions intestinales; ils ouvraient le ventre, mettaient à nu l'intestin, le débarrassaient des matières qui l'obstruaient, le remettaient en place et fermaient l'a plaie par des points de suture. Ils traitaient de même les abcès profonds, les lésions du foie et de la rate, et ne craignaient pas d'atteindre les reins par l'ouverture de la région lombaire. Opérations graves, qui supposent une connaissance non médiocre de l'anatomie des régions et des rapports des organes entre eux. Ils osaient, avec la même sûreté de main, ouvrir la poitrine pour évacuer les liquides amassés dans les plèvres à la suite des plaies pénétrantes ou des affections chroniques, et ils usaient du trépan pour prévenir ou empêcher la compression du cerveau par des épanchements provoqués par des coups ou des chutes sur la tête. Ils maniaient la sonde avec une rare habileté, et ouvraient la vessie pour l'extraction des calculs. Du temps d'Hippocrate, l'opération de la taille était abandonnée par les médecins à des spécialistes qui faisaient profession de tailler les calculeux, Minme le témoigne un passage célèbre du  Serment qui est une des pièces les plus aériennes de la colIection des écrits hippocratiques.

Non seulement les chirurgiens d'Alexandrie revendiquèrent cette opération difficile et d'une extrême gravité mais ils là perfectionnèrent au point qu'Ammonius, célèbre opérateur, imagina de rompre la pierre dans la vessie à l'aide d'instruments de son invention ; quand elle était trop volumineuse pour être retirée par la plaie, sans occasionner des douleurs intolérables et de graves désordres. Il reçut le surnom de lithomtomiste (casseur de pierres), à cause de cette manœuvre chirurgicale, qui a été perfectionnée de nos jours par Civiale, lequel avouait qu'il devait à la pratique d'Ammonius la première idée de la lithotritie, opération admirable par laquelle le calcul est broyé et réduit en poudre dans la vessie par les voies naturelles.

Ces acquisitions précieuses de la chirurgie Alexandrine furent encore accrues et perfectionnées par les chirurgiens qui exercèrent leur art à Rome, parmi lesquels Celse cite avec éloges Tryphon, Evelpiste et Mégès, le plus ingénieux et le plus savant de tous. Tous ces noms sont grecs.

Rien d'étonnant. La Grèce vaincue, selon le mot du poète, fit littéralement la conquête pacifique du pays latin par les sciences, les lettres et les arts. Quand les Romains eurent conquis ce qu'ils purent des trois parties de l'ancien monde, ils se mirent à l'école des Grecs et apprirent d'eux tout ce qu'ils ignoraient. Or ils ne savaient auparavant que la guerre, l'agriculture et la législation.

 

D’après histoire de la médecine de J. –M. Guardia

Commentaires (0)

Il n'y a pas encore de commentaire posté.

Ajouter vos commentaires

  1. Poster un commentaire en tant qu'invité. S'inscrire ou se connecter à votre compte.
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre localisation

Ce site internet met des documents à votre disposition seulement et uniquement à titre d'information. Ils ne peuvent en aucun cas remplacer la consultation d'un médecin ou les soins prodigués par un praticien qualifié et ne doivent par conséquent jamais être interprétés comme pouvant le faire.

Connexion