La pie-mère ou méninge piale est une membrane cellulo-vasculaire, dans l'épaisseur de laquelle les vaisseaux destinés à l’encéphale et à la moelle se divisent en ramifications très ténues, avant de pénétrer dans la substanoe nerveuse : elle constitue la membrane nourricière des centres nerveux.


La pie-mère s’étale immédiatement sur la surface extérieure du névraxe. Les caractères anatomiques de la pie-mère diffèrent beaucoup suivant qu’on examine cette membrane sur l’encéphale ou sur la moelle. Nous avons donc tout avantage à la diviser, comme nous l’avons fait pour la dure-mère, en deux portions :

  1. Une portion rachidienne ou pie-mère rachidienne ;
  2. Une portion crânienne ou pie-mere crânienne.

La pie-mère crânienne recouvre successivement les différents segments de la masse encéphalique.

La pie-mère rachidienne forme au bulbe et à la moelle une gaine cylindrique, qui repose directement sur la substance nerveuse. On peut lui considérer, comme à la dure-mère rachidienne, deux surfaces, l’une interne, l’autre externe, et deux extrémités, une supérieure, l’autre inférieure.

Ce site internet met des documents à votre disposition seulement et uniquement à titre d'information. Ils ne peuvent en aucun cas remplacer la consultation d'un médecin ou les soins prodigués par un praticien qualifié et ne doivent par conséquent jamais être interprétés comme pouvant le faire.

Connexion