Les hématies ou globules rouges transportent l'oxygène dans tout le corps et participent à l’élimination du dioxyde de carbone, ce qui est indispensable à la vie.

Les hématies sont rondes avec un centre plat et dentelé, comme des beignets sans trou. Il est possible de vérifier la taille, la forme et la santé des hématies à l'aide d'un test sanguin.

Fonctionnement des hématies

L'hémoglobine est la protéine à l'intérieur des globules rouges. Elle transporte de l'oxygène. Les hématies éliminent également le dioxyde de carbone de l’organisme, le transportant vers les poumons pour qu’il soit exhalé.

Les hématies sont fabriquées dans la moelle osseuse. Elles vivent généralement environ 120 jours, puis meurent.

Alimentation et globules rouges

Lesaliments riches en fer aident à maintenir des globules rouges en bonne santé. Les vitamines sont également nécessaires pour fabriquer des globules rouges sains. Ceux-ci comprennent les vitamines B-2, B-12 et B-3, présentes dans des aliments tels que les œufs, les grains entiers et les bananes. Le folate aide aussi. On le trouve dans les céréales enrichies, les haricots secs et les lentilles, le jus d'orange et les légumes à feuilles vertes.

Maladies des hématies

La plupart des gens ne pensent pas à leurs globules rouges, sauf s'ils ont une maladie qui les affecte. Les problèmes de globules rouges peuvent être causés par des maladies ou par un manque de fer ou de vitamines dans l’alimentation. Certaines maladies des hématies son héréditaires.

Les anémies

Les maladies des globules rouges comprennent de nombreux types d'anémie. Ce sont des maladies dans lesquelles il y a trop peu de globules rouges pour transporter suffisamment d'oxygène dans le corps. Les personnes anémiques peuvent avoir des globules rouges qui ont une forme inhabituelle ou qui semblent normales, plus grandes que la normale ou plus petites que la normale.

Les symptômes de l'anémie comprennent :

  • la fatigue ;
  • une fréquence cardiaque rapide ;
  • une peau pâle ;
  • une sensation de froid et,
  • dans les cas graves, une insuffisance cardiaque.

Les enfants qui n'ont pas assez d’hématies en bonne santé grandissent et se développent plus lentement que les autres enfants. Ces symptômes montrent l’importance des globules rouges dans la vie quotidienne.

Les types d'anémie les plus courants sont les suivants :

  • Anémie ferriprive. S’l n’y a pas assez de fer dans l’organisme, il ne sera pas capable de produire assez de globules rouges. L'anémie ferriprive est la forme d'anémie la plus répandue. Une alimentation pauvre en fer, une perte soudaine de sang, une perte de sang chronique (due par exemple à des règles abondantes) ou l’incapacité à absorber suffisamment de fer dans les aliments sont parmi les causes de la carence en fer.
  • L'anémie falciforme. Dans cette maladie héréditaire, les héamties ont une forme de demi-lunes plutôt que les cercles indentés normaux. Ce changement de forme peut rendre les cellules « collantes » et les empêcher de circuler sans à-coup dans les vaisseaux sanguins. Cela provoque un blocage du flux sanguin. Cela peut causer une douleur aiguë ou chronique. Cela peut également conduire à une infection ou à des lésions organiques. Les cellules falciformes meurent beaucoup plus rapidement que les hématies normales, soit environ 10 à 20 jours au lieu de 120 jours. Cela provoque une pénurie de globules rouges.
  • Anémie normocytaire. Ce type d'anémie se produit lorsque les hématies ont une forme et une taille normales, mais qu’il n’y en pas assez pour répondre aux besoins du corps. Les maladies qui causent ce type d'anémie sont généralement des affections à long terme, telles que les maladies du rein, le cancer ou la polyarthrite rhumatoïde.
  • Anémie hémolytique. Ce type d'anémie survient lorsque les globules rouges sont détruits plus tôt par un processus anormal dans le corps. En conséquence, votre corps ne dispose pas de suffisamment de globules rouges pour fonctionner, la moelle osseuse ne peut en produire assez pour répondre à la demande.
  • Anémie de Fanconi. Il s'agit d'un trouble héréditaire rare dans lequel la moelle osseuse n'est pas en mesure de fabriquer suffisamment d'éléments du sang, y compris les globules rouges. Les enfants nés avec ce trouble ont souvent des anomalies congénitales graves en raison de problèmes de sang et peuvent développer une leucémie.

Hématocrite

L’hématocrite permet de déterminer la proportion du sang constituée de globules rouges afin de dépister, aider à diagnostiquer ou surveiller les affections qui affectent les hématies ; dans le cadre d'un examen médical de routine ou en cas de suspicion d’anémie ou de polyglobulie.

L’hématocrite est couramment réalisé dans le cadre d'une numération globulaire complète lors d'un examen médical de routine ou lorsque des symptômes d'anémie sont présents (faiblesse, fatigue) ou de polyglobulie (vertiges, maux de tête) ; à intervalles réguliers pour surveiller un trouble qui affecte les globules rouges et pour évaluer l'efficacité du traitement.

Un échantillon de sang est prélevé dans une veine du bras, d’un doigt (enfants et adultes) ou au talon (nouveau-nés).

L’hématocrite est un test qui mesure la proportion d’hématies du sang d'une personne. Le sang est constitué de globules rouges, de globules blancs et de plaquettes en suspension dans le plasma. L'hématocrite est un rapport entre le volume de globules rouges et le volume de tous ces composants réunis, appelé sang total. La valeur est exprimée en pourcentage ou en fraction.

L'hématocrite est souvent utilisé pour suivre l’évolution d’une anémie, généralement en même temps qu'un test d'hémoglobine ou dans le cadre d'une numération sanguine complète (FSC). Le test peut être utilisé pour rechercher, diagnostiquer ou surveiller un certain nombre d'affections et de maladies qui affectent la proportion de sang constitué d’hématies. Les globules rouges circulent dans le sang et transportent de l'oxygène dans tout le corps.

Un hématocrite peut être utilisé pour :

  • Identifier et évaluer la gravité de l'anémie (hémorragie basse, faible taux d'hémoglobine, d'hématocrite) ou de polyglobulie (nombre d’hématie élevé, hématocrite élevé, hémoglobine élevée).
  • Surveiller la réponse au traitement de l’anémie ou polyglobulie et autres troubles qui affectent la production des hématies ou la durée de vie
  • Aider à prendre une décision à propos d’une transfusion sanguine ou autres traitements si l’anémie est grave
  • Évaluer la déshydratation

Certaines maladies affectent la production d’hématies dans la moelle osseuse et peuvent provoquer une augmentation ou une diminution du nombre de globules rouges matures libérés dans la circulation sanguine. D'autres maladies peuvent affecter la durée de vie des globules rouges dans la circulation. En cas d'augmentation de la destruction des globules rouges (hémolyse) ou de la perte de globules rouges (saignements) et / ou si la moelle osseuse ne peut pas en produire de nouvelles assez rapidement, le nombre total d’hématies et l'hématocrite diminueront, ce qui entraînera une anémie.

L'hématocrite peut indiquer s'il y a un problème avec les globules rouges, mais il ne peut pas en déterminer la cause sous-jacente. Outre le FSC complet, certains autres tests peuvent être effectués en même temps ou comme suivi pour établir la cause. Ils comprennent les frottis sanguins, un comptage des réticulocytes, des études sur le fer, des taux de vitamine B12 et de folate et, dans des cas plus graves, un examen de la moelle osseuse.

L'hématocrite est systématiquement prescrit dans le cadre de la formule sanguine complète (FSC). Il peut également être commandé seul ou avec une mesure du taux d'hémoglobine dans le cadre d'un examen médical général. Ces tests sont souvent ordonnés lorsqu'une personne présente des signes et symptômes d'une affection affectant les globules rouges, telle que l'anémie et la polyglobulie.

Les symptômes de l’anémie comprennent :

  • faiblesse ou fatigue ;
  • Manque d'énergie ;
  • évanouissements ;
  • pâleur ;
  • essoufflement.

Les symptômes dela polyglobulie comprennent :

  • des troubles de la vision ;
  • des étourdissements ;
  • maux de tête ;
  • rougeurs ;
  • une rate agrandie (splénomégalie).

Un hématocrite peut parfois être prescrit quand quelqu'un présente des symptômes de déshydratation grave, tels qu’une soif extrême, la bouche ou les muqueuses sèche, et le manque de transpiration ou de miction.

Ce test peut être effectué plusieurs fois ou régulièrement lorsque des problèmes de saignement, une anémie ou une polyglobulie sont diagnostiqués, afin de déterminer l'efficacité du traitement. Il peut également être prescrit régulièrement pour les personnes sous traitement pour un cancer dont on sait qu'il affecte la moelle osseuse.

Les hématies (globules rouges) représentent généralement environ 37% à 49% du volume du sang.

Étant donné qu'un hématocrite est souvent effectué dans le cadre d'un hémogramme complet (FSC), les résultats d'autres composants, tels que la numération des globules rouges, l'hémoglobine, la numération des réticulocytes et / ou les indices de globules rouges, sont pris en compte. L'âge, le sexe et la race sont d'autres facteurs à prendre en compte. En général, l'hématocrite reflète les résultats du nombre de globules rouges et d'hémoglobine.

Un faible hématocrite, un faible nombre de globules rouges et une faible hémoglobine indiquent une anémie.

Certaines causes incluent :

  • Perte excessive de sang, par exemple, traumatisme grave ou saignement chronique localisé au tube digestif (ulcères, polypes, cancer du côlon), à la vessie ou l’utérus (par exemple chez la femme, saignements menstruels abondants, etc.).
  • Carences nutritionnelles telles que carence en fer, en folate ou en vitamine B12
  • Dommages causés à la moelle osseuse, par exemple par une toxine, une radiothérapie ou une chimiothérapie, une infection ou des médicaments
  • Troubles de la moelle osseuse tels qu’une anémie aplasique, syndrome myélodysplasique ou cancers ; leucémie, lymphome, myélome multiple ou autres cancers se propageant dans la moelle osseuse
  • Insuffisance rénale : les maladies rénales graves et chroniques entraînent une diminution de la production d'érythropoïétine, une hormone produite par les reins qui stimule la production d’hématies par la moelle osseuse.
  • Affections ou maladies inflammatoires chroniques.
  • Diminution de la production d'hémoglobine (par exemple, thalassémie).
  • Destruction excessive de globules rouges, par exemple, anémie hémolytique provoquée par une auto-immunité ou défauts dans le globule rouge lui-même. Les défauts peuvent être une hémoglobinopathie (par exemple, la drépanocytose), des anomalies de la membrane des globules rouges (par exemple, la sphérocytose héréditaire) ou une enzyme RBC (par exemple, un déficit en G6PD)

Les causes d’un hématocrite élevé sont notamment les suivantes :

  • La déshydratation : il s’agit de la cause la plus fréquente d’un taux élevé d’hématocrite. Lorsque le volume de liquide dans le sang diminue, le nombre de globules rouges par volume de liquide augmente artificiellement. Avec un apport hydrique suffisant, l'hématocrite revient à la normale.
  • Une maladie pulmonaire : si une personne est incapable d’inspirer et d’absorber suffisamment d’oxygène, le corps tente de compenser en produisant plus de globules rouges.
  • Une cardiopathie congénitale : sous certaines formes, il existe un lien anormal entre les deux côtés du cœur, ce qui entraîne une réduction du taux d'oxygène dans le sang. Le corps tente de compenser en produisant plus de globules rouges.
  • Une tumeur rénale produisant un excès d'érythropoïétine
  • La cigarette
  • La vie à haute altitude (compensation de la diminution de l'oxygène dans l'air)
  • De causes génétiques (altération de la détection de l'oxygène, dégagement de l'hémoglobine en oxygène)
  • Une polyglobulie virale - une maladie rare à l'origine de la formation en excès d’hématies de manière inappropriée

Une transfusion sanguine récente affectera les résultats de l'hématocrite.

La grossesse entraîne généralement une légère diminution des valeurs d'hématocrite en raison d'un excès de liquide dans le sang.

L’hématocrite nécessite une instrumentation et du personnel de laboratoire qualifié. Un hématocrite est généralement mesuré indirectement (c'est-à-dire calculé à partir de RBC et de MCV) par des appareils automatisés d'hématologie. On peut aussi le mesurer directement en faisant tourner un tube capillaire rempli de sang dans une centrifugeuse (appelée « hématocrite par centrifugation »), mais cette méthode manuelle est moins utilisée.

Commentaires (0)

Il n'y a pas encore de commentaire posté.

Ajouter vos commentaires

  1. Poster un commentaire en tant qu'invité. S'inscrire ou se connecter à votre compte.
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre localisation

Ce site internet met des documents à votre disposition seulement et uniquement à titre d'information. Ils ne peuvent en aucun cas remplacer la consultation d'un médecin ou les soins prodigués par un praticien qualifié et ne doivent par conséquent jamais être interprétés comme pouvant le faire.

Connexion