Système de l'artère aorte

L’artère aorte fait suite au ventricule gauche. Elle s’étend de la base du cœur au corps de la quatrième vertèbre lombaire, où elle se divise en trois branches terminales ; l’une médiane, l’artère sacrée moyenne ; les deux autres latérales, les artères iliaques primitives. Nous décrirons tout d’abord le tronc même de l’aorte ; nous étudierons ensuite ses différentes branches, soit collatérales, soit terminales.

­

Le tronc cœliaque (Anglais : Coeliac artery or axis) naît de la face antérieure de l'aorte abdominale, sur la ligne médiane, dans l'angle supérieur de l'orifice aortique du diaphragme, immédiatement au-dessous des diaphragmatiques inférieures et souvent par un tronc commun avec elles.

­

Syn. Atrabilariae surrenales suprarenales mediae s. aorticae.

Les artères capsulaires moyennes naissent des faces latérales de l'aorte, à quelques millimètres au-dessus de l'origine des artères rénales. Leur volume est peu considérable. Elles se dirigent transversalement sur la face antérieure des piliers du diaphragme. Du côté droit l'artère est cachée par la veine cave qui la recouvre complètement du côté gauche la capsulaire moyenne n'est recouverte que par du tissu cellulaire renfermant de nombreux ganglions.

De chaque côté, un abondant réseau nerveux entoure ces artères.

Les artères spermatiques et utéro-ovariennes se rendent au testicule (artères testiculaires de Chaussier), ou à l'ovaire et à la trompe (utero-ovarienne ou spermatiques internes).

Les artères spermatiques, au nombre de deux, naissent de la face antérieure de l'aorte, tout près de la ligne médiane, à quelques millimètres à peine l'une de l'autre, entre les artères rénale et mésentérique Inférieure.

Les artères carotides primitives, avec les deux branches qui en émanent, la carotide externe et la carotide interne, sont destinées à l’extrémité céphalique. C’est chez l’homme qu’elles atteignent leur plus haut degré de développement, en raison des dimensions véritablement prépondérantes que présentent chez lui la cavité crânienne et son contenu, l’encéphale.

L'artère mésentérique supérieure (english : superior mesenteric artery) naît de la face antérieure de l'aorte, sur la ligne médiane, a 2 cm. au-dessous de l'origine du tronc cœliaque, à peu près au niveau du disque unissant la deuxième et la troisième, vertèbres lombaires.

Le tronc brachio-céphalique, que l’on appelle encore à tort tronc innominé (arteria anonyma des anatomistes anglais et allemands), est le plus volumineux de tous les troncs qui émanent de la crosse aortique. Son diamètre est de 12 à 15 millimètres; sa longueur totale, de 28 à 35 millimètres.

C'est la plus basse des collatérales de l'aorte abdominale elle naît sur la face antérieure de l'aorte, le plus souvent un peu à gauche de la ligne médiane, à 4 ou 5 cm. au-dessus de la bifurcation du tronc aortique, au niveau du disque qui unit la troisième et la quatrième vertèbre lombaire. Son volume est beaucoup moins considérable que celui de l’artère mésentérique supérieure.

On donne conventionnellement le nom d’aorte thoracique au deuxième segment thoracique de l’aorte ; elle fait suite à la crosse et est caractérisée par sa direction verticalement descendante.

Les artères diaphragmatiques inférieures (sous-diaphragmatiques) naissent le plus souvent de la face antérieure de l'aorte immédiatement au-dessous de l'orifice aortique du diaphragme et au-dessus du tronc cœliaque, tout près de la ligne médiane, à quelques millimètres l'une de l'autre et parfois d'un tronc commun. L'artère diaphragmatique inférieure droite nait, presque toujours, un peu plus bas que la gauche.

La crosse de l’aorte est le premier segment de l’aorte. On l'appelle ainsi en raison de la courbe qu’elle décrit dans le médiastin en passant en avant, au-dessus et en arrière du pédicule pulmonaire gauche.

Les artères rénales, au nombre de deux, naissent sur les faces latérales de l'aorte abdominale, un peu au-dessous de la mésentérique supérieure, au niveau de la deuxième vertèbre lombaire. Leur volume est considérable leur calibre atteint 8 mm.

­Après avoir traversé le canal diaphragmatique, l'aorte appartient à la région abdominale. Appliquée sur le plan vertébral, elle est située en arrière de la masse intestinale.

Forum anatomie

Super User
New Member
complexe articulaire de l'épaule
bonsoir, pourquoi parle t'on de complexe articulaire pour l'épaule? Je ne co...
32211 Vues
0 Votes
réponses
Dans Anatomie
Posté le mardi 16 décembre 2014
Super User
New Member
ligament
Bonjour un ligament peut-il être intra capsulaire ?...
22392 Vues
0 Votes
réponses
Dans Anatomie
Posté le mardi 14 octobre 2014
Pierre
Pas de rang
Pacchioni
Où se trouve le foramen de Pacchioni?...
936 Vues
0 Votes
réponses
Dans Anatomie
Posté le lundi 13 avril 2020
christophe
New Member
indice de Hirtz
Bonjour, je sais que l'indice de Hirtz sert à mesurer la mobilité thoracique mai...
11367 Vues
0 Votes
réponses
Dans Anatomie
Posté le samedi 14 mars 2015
  • #médecine
  • #Anatomie
sylvain
New Member
rugine
quelqu'un sait ce que "ruginer" peut dire? et dans quel cas la "r...
7780 Vues
0 Votes
réponses
Dans Anatomie
Posté le dimanche 15 mars 2015
  • #médecine

QCM d'anatomie

Le cubitus ou ulna
Questionnaires à propos du cubitus.
L'humérus
Questions à propos de l'humérus.
QCM Anatomie de l'estomac
5 QCM concernant l'anatomie de l'estomac.
Ostéologie de l'épaule 3, la scapula 1
Chaque QCM a au moins une proposition juste, et au moins une fausse. (y compris la proposition E) Chaque QCM n'a qu'une seule et unique combinaison correcte.
ostéologie de l'épaule 4, scapula 2
Chaque QCM a au moins une proposition juste, et au moins une fausse. (y compris la proposition E) Chaque QCM n'a qu'une seule et unique combinaison correcte.
Ostéologie de l'épaule 2, la clavicule
Chaque QCM a au moins une proposition juste, et au moins une fausse. (y compris la proposition E) Chaque QCM n'a qu'une seule et unique combinaison correcte.
La scapula (omoplate)
Questionnaire à propos de la scapula (omoplate)

Ce site internet met des documents à votre disposition seulement et uniquement à titre d'information. Ils ne peuvent en aucun cas remplacer la consultation d'un médecin ou les soins prodigués par un praticien qualifié et ne doivent par conséquent jamais être interprétés comme pouvant le faire.

Connexion