Myologie

Bifurquée en haut comme le muscle quelle revêt, elle enveloppe toute la portion abdominale du psoas-iliaque. La portion qui revêt le psoas s'attache en haut à l'arcade aponévrotique du diaphragme sous laquelle s'engage le sommet du psoas ; sur les cotés, elle se fixe en dedans, sur les vertèbres lombaires, les arcades fibreuses du psoas et, plus bas, à la ligne innominée; en dehors, elle contourne le carré des lombes.

Ces muscles sont disposés en demi-cercle autour de l'oreille, et s'insèrent sur la face interne de la conque ou sur les branches voisines de l'hélix et de l'anthélix.

Le pyramidal, les jumeaux, l'obturateur interne, l'obturateur externe et le carré sont des rotateurs de la cuisse en dehors : ce sont, à proprement parler, des pelvi-trochantériens. L'axe de rotation descend du centre de la cavité cotyloïde, passe par le centre de l'articulation du genou et du pied, et aboutit h la partie moyenne du calcanéum. - Ces muscles sont des muscles rotateurs externes directs. D'autres muscles produisent encore la rotation externe, mais ce mouvement est associé à de la flexion ou à de l'extension. - Ce mouvement de rotation se produit pendant la flexion comme pendant l'extension de la cuisse. Il est remarquable de voir qu'ici comme pour le grand fessier, le mouvement de rotation externe se transforme en abduction, lorsque ces muscles se contractent, le sujet étant assis, la jambe allongée, le talon reposant sur le sol.

Le pyramidal, les jumeaux et les deux obturateurs sont les antagonistes directs des faisceaux antérieurs du moyen et du petit fessier. Lorsque la jambe est pendante le long du corps, leur contraction l'emporte un peu sur celle de ces faisceaux et la pointe du pied est légèrement tournée en dehors.
Le pyramidal, outre son action rotatrice, imprime encore à la cuisse un mouvement en arrière et en dehors, c'est-à -dire un mouvement de flexion associé à l'abduction (Duchenne).

Le muscle auriculaire postérieur, ou rétracteur de l'oreille, est situé dans la région mastoïdienne, en arrière de l'oreille, en avant de la bosse occipitale supérieure.

Intra-pelvien à son origine, le Pyramidal (M. pyriformis) est allongé en pyramide triangulaire à base sacrée, à sommet trochantérien, et aplati d'avant en arrière.

Le muscle auriculaire supérieur, ou élévateur de l'oreille, occupe la région latérale ou pariétale de la tête ; c'est un muscle large, radié, mais mince, à peine visible sur les sujets peu musclés.

Remarquable par la réflexion à angle presque droit qu'il subit sur la petite échancrure sciatique, l'Obturateur interne (m. obturator internus) commence clans la cavité pelvienne, par un éventail charnu appliqué à la membrane obturatrice et à son cadre osseux, et va se terminer, après réflexion sur la face interne du grand trochanter ; c'est un éventail musculaire à sommet tendineux, brisé au niveau de sa réflexion.

Le muscle auriculaire antérieur est situé en avant de l'oreille, dans la partie inférieure de la légion temporale, un peu au-dessus de l'arcade zygomatique. Il est mince et a une forme rayonnée, à base antérieure. Sa longueur est de 2 cm environ.

Les muscles peauciers présentent un certain nombre de caractères communs.

L'aponévrose épicrânienne, dite encore épicrâne, aponévrose occipito-frontale, galea aponeurotica (casque ou calotte tendineuse), est une membrane fibreuse interposée entre les muscles peauciers de la voûte crânienne.

Le muscle peaucier du cou ou Platysma, ainsi nommé par Winslow (subcutaneus colli, platysma myoides de Cooper) occupe la région antérieure et latérale du cou. Par ses extrémités, il s'étend sur la région pectorale et sur la région faciale. C'est un muscle large, très mince, irrégulièrement quadrilatère à grand axe vertical.

Le sourcilier (corrugator supercilii) est situé sur l'arcade sourcilière. C'est un muscle étroit et de faible longueur, arciforme à concavité inférieure, comme l'arcade osseuse sur laquelle il se moule.

Connexion