Myologie

Nous comprenons sous ce titre d'annexes : 1° les aponévroses, qui recouvrent les muscles ou même les enveloppent entièrement

Les muscles se caractérisent par leurs formes, leurs insertions et leurs rapports. Ces caractéristiques sont parfois sujettes à variation.

Le muscle, chez l’homme, a une densité moyenne de 1055.

Sur le plan général, on peut décrire les muscles selon leur situation, leur nombre, leur poids et leur direction. 

Le tendon, qu’il soit long ou court, cylindrique ou aplati, s’unit par l’une de ses extrémités avec le corps musculaire correspondant ; par l’autre, il s'inséré sur des formations diverses qui, suivant le cas, sont une pièce osseuse, un cartilage, une aponévrose, etc.

Les muscles masticateur peuvent être goupés en muscle élévateur et abaisseurs.

Les muscles striés, se composent chacun de deux parties bien distinctes : 1° une partie rouge, molle, contractile, constituant le muscle proprement dit ; 2° une partie blanchâtre, ferme et non contractile, formant le tendon.

Le muscle splénius, situé au-dessous du muscle trapèze et du muscle sterno-cléido-mastoïdien, est un muscle large et mince, occupant toute la hauteur de la nuque et la partie supérieure du dos.

Ce site internet met des documents à votre disposition seulement et uniquement à titre d'information. Ils ne peuvent en aucun cas remplacer la consultation d'un médecin ou les soins prodigués par un praticien qualifié et ne doivent par conséquent jamais être interprétés comme pouvant le faire.

Connexion