Muscles du membre inférieur

Sous-jacent au muscle long péronier latéral, qu'il rappelle un peu par sa forme, le Court péronier latéral (M. peronoeus brevis), aplati et penniforme, s'étend de la partie moyenne du péroné à l'extrémité postérieure du cinquième métatarsien.

Le plus interne des muscles de la région postérieure de la jambe, le Long fléchisseur commun des orteils (anglais : Flexor digitorum longus muscle ; latin ; M. flexor digitorum longus), simple et charnu en haut, devient tendineux, et se divise de façon à donner un tendon à chacun des quatre derniers orteils.

Charnu, allongé, épais et prismatique à sa partie supérieure, aplati et tendineux en bas, le Long fibulaire (anciennement: long péronier latéral, lat. : M. peronoeus longus) s'étend de la partie supérieure du péroné à l'extrémité postérieure du premier métatarsien.

Le Long fléchisseur propre du gros orteil (anglais : flexor hallucis longus muscle; latin : M. flexor hallucis longus) est le muscle le plus externe des muscles de la région postérieure et profonde de la jambe, ce muscle, d'abord charnu puis tendineux, s'étend du péroné à la dernière phalange du gros orteil.

On a observé différentes variations dans les insertions et les trajets des muscles du groupe péronier.

Allongés et aplatis, plus épais à leur partie moyenne qu'à leurs extrémités, les deux jumeaux (M. Gastrocnemius), qui, sans être absolument identiques, présentent de grandes ressemblances, se détachent des condyles fémoraux, s'accolent et se fusionnent inférieurement pour aller s'unir par un tendon commun au tendon terminal du soléaire.

Situé entre le fléchisseur commun superficiel et le long fléchisseur du gros orteil, le tibial postérieur (anciennement appelé jambier postérieur ; anglais : tibialis posterior muscle ; latin : M. tibialis posteriorest charnu et prismatique à sa partie supérieure ; plus bas, il devient aplati et tendineux, pour se terminer en s'épanouissant sur toute la partie moyenne de la face plantaire du squelette du pied.

Extrêmement épais, le Soléaire (M. soleus), sous-jacent aux jumeaux, peut être considéré comme naissant des deux os de la jambe par deux chefs distincts.

Ce site internet met des documents à votre disposition seulement et uniquement à titre d'information. Ils ne peuvent en aucun cas remplacer la consultation d'un médecin ou les soins prodigués par un praticien qualifié et ne doivent par conséquent jamais être interprétés comme pouvant le faire.

Connexion