Muscles de l'abdomen

La cavité abdominale est presque entièrement circonscrite par des formatons musculaires, que nous grouperons méthodiquement en quatre régions, savoir :

  • une région antérolatérale.
  • une région postérieure ou lombo-iliaque.
  • une région supérieure ou diaphragmatique
  • une région inferieure ou perineale

Les muscles de la région périnéale sont si intimement connexes, au double point de vue anatomique et physiologique, avec la vessie, la prostate et le canal de l'uretre, que nous en renvoyons l'étude aux organes genito-urinaires. Nous ne décrirons donc ici que les trois premieres régions.

Lorsqu'on regarde par sa face postérieure ou face péritonéale la portion de la paroi abdominale qui s'étend de la symphyse pubienne à l'orifice inguinal interne, on constate l'existence de trois cordons ascendants qui cheminent au-dessous du péritoine, en soulevant plus ou moins cette séreuse.

Le carré des lombes est un muscle aplati et quadrilatère, situé sur les cotés de la colonne lombaire, entre la crête iliaque et la deuxième côte.

La paroi abdominale antérieure est traversée, à sa partie inféro-interne, par le cordon spermatique chez l'homme, par le ligament rond chez la femme. On désigne sous le nom de canal inguinal l'espace qu'occupent ces organes dans leur traversée pariétale.

Situé à la fois dans la cavité abdominale et la partie antérieure de la cuisse. Le psoas-iliaque est constitué par deux portions, la portions psoas et la portion iliaque. Ces deux portions, nettement, isolées en haut, se réunissent en bas pour prendre sur le fémur une insertion commune.

L'arcade crurale et le fascia iliaca sont intimement fusionnés à leur partie externe, depuis l'épine iliaque antero-superieure jusqu'à 4 ou 5 minimètres en dedans de cette épine.

Le diaphragme est un muscle aplati et mince, séparant à la manière d'une cloison transversale la cavité thoracique de la cavité abdominale.

­On donne ce nom de ligne blanche a une lame fibreuse, ou plus exactement tendineuse, qui occupe, sur la ligne médiane, l'espace compris entre les muscles grands droits. En haut, elle fait suite à l'appendice xiphoïde du sternum et s'insère, en bas, sur le bord supérieur de la symphyse pubienne.

Outre les deux orifices œsophagien et aortique, la cloison diaphragmatique nous présente l'orifice de la veine cave inférieure et un certain nombre d'orifices moins importants qui occupent les piliers.

Ce site internet met des documents à votre disposition seulement et uniquement à titre d'information. Ils ne peuvent en aucun cas remplacer la consultation d'un médecin ou les soins prodigués par un praticien qualifié et ne doivent par conséquent jamais être interprétés comme pouvant le faire.

Connexion