Etat

Oncoloyfait ici un résumé de bonne facture sur les difficultées psychologiques rencontrées par un patient se faisant diagnostiquer un cancer.

Les moments les plus intenses émotionellement seraient le diagnostic initial, le premier traitement et les diagnostic de rechutes.

L'article conclut sur la nécessité et la présence d'associations d'aide aux cancéreux.

Il serait possible de détecter précocément les cancers du sein à l'aide d'écho doppler 3D couleur.

Encore en cours d'évaluation, cette technique permettrait toutefois un dépistage plus sensible et facile à effectuer.

Cette procédure auto-diagnostique du cancer du sein, fort répendue et faisant l'objet d'un vaste consensus dans la profession a été étudiée avec précision au Canada.

Selon l'association médicale canadienne, l'autoexamen amènerait trop de faux positifs et donc de biopsies inutiles, et devrait être remplacé par un examen médical.

La fondatrice du Réseau québécois pour la santé du sein, Huguette Martin, continue elle à croire en ce mode de diagnostic.

Beaucoup de femmes se demandent à quel âge elles devraient commencer le dépistage ­du cancer du sein, et quels type de dépistage du cancer du sein est la plus efficace.  Malheureusement il n''y a aucune réponse facile à ces questions, mais les professionnels médicaux sont d''accord sur certains points que toutes les femmes se doivent de savoir.  Dépistage du cancer signifie que vous cherchez le cancer avant que les premiers symptômes apparaissent. La détection précoce peut être cruciale pour la survie au cancer, notamment la survie au cancer du sein, le dépistage du cancer du sein peut vraiment sauver des vies.

­

Dans cet article d'oncology.comon apprend que le traitement conservateur du cancer du sein n'augmenterait pas le risque de récidive.

Celà pourrait signifier une importante modification dans la prise en charge des patientes : en effet, la mastectomie totale a longtemps été préférée à la mastectomie partielle « conservatrice », malgré les effets psychologiques néfastes, au nom d'un risque sinon plus élevé.

Le traitement testé à Yale associe une radiothérapie à une mastectomie partielle, avec un essai sur 2000 patientes en comparaison avec la méthode de référence et un écart de résultats statistiquement significatif : cancer secondaire chez 19% des patientes à mastectomie totale, contre 17.! 5% chez les patientes traitée de manière « conservatrice ».

Un autre fait important : le suivi, de l'ordre de 15 ans, pourrait aussi signifier l'absence d'effet carcinogène de la radiothérapie.

Dans cet article, on apprend qu'aujourd'hui le vice président Al Gore a participé à une marche sur le thème du cancer du sein.

Il promet des fonds importants pour la lutte contre le cancer s'il est élu en 2002.

Voici une conclusion assez surprenante, pourtant donnée par la BBC, qui s'appuie sur des études récentes de l'université de Washington.

Pour l'instant, les médecins redoutaient de relancer le processus cancéreux en augmentant l'exposition hormonale des cellules chez la femme ménopausée, ce qui pouvait sembler logique.

Pourtant, des études bien menées ont conclu juste au contraire.

Sans être finies, elles appelent à plus de précaution dans l'énoncée en médecine d'hypothèses sans preuves formelles, pour aussi logique que soient les suppositions...

Comme le détaille cet article de Yahoo, un 3e gène de succeptibilité au cancer du sein vient d'être découvert.

Pour le moment aucune certitude réelle, mais peut être un espoir de pouvoir comprendre, classer et peut être plus tard soigner les cancers du sein des femmes non porteuses des gènes « traditionnels » BCRA.

Attention, l'article rappele bien que les cancers du sein correspondent la plupart du temps à des néomutations, et non à des gênes hérités, ce qui limite fortement la portée de cette découverte.

Ce site internet met des documents à votre disposition seulement et uniquement à titre d'information. Ils ne peuvent en aucun cas remplacer la consultation d'un médecin ou les soins prodigués par un praticien qualifié et ne doivent par conséquent jamais être interprétés comme pouvant le faire.

Connexion