Arthrologie - Les articulations

­ ­

­Structure des différents types d'articulations

Un coup d'œil d'ensemble sur un squelette encore pourvu des parties molles, qui relient entre eux ses divers os, permet de voir que le mode d'union des os est des plus variables. Envisagé d'une façon générale, il apparait sous deux formes principales: tantôt l'union est continue, c'est-à-dire que la continuité entre deux pièces osseuses est établie par un tissu intermédiaire plus ou moins apparent, de nature cartilagineuse ou conjonctive; tantôt, au contraire, l'union est discontinue : il y a seulement contact entre deux pièces osseuses, comme on le voit dans la plupart des articulations des membres, et le tissu qui réunit ces extrémités est disposé à leur périphérie, allant d'un os à l'autre, sous forme de manchon.
L'union des os par continuité s'établit de deux manières différentes par synchondrose quand le tissu intermédiaire aux deux os est cartilagineux; par synarthrose quand la continuité est ­établie par du tissu conjonctif. L'étude du développement montre que la synchondrose est le type primitif de la plupart des articulations mais a souvent été considérée comme une variété de la synarthrose, alors qu'elle diffère de celle-ci par son développement, sa constitution et sa structure.
L'union discontinue, par simple contigüité est appelée synarthrose. Des moyens d'union si différents comportent, on le comprend, une mobilité fort différente. Nulle dans la synarthrose, peu apparente dans la synchondrose, la mobilité devient très grande dans les diverses variétés de la diarthrose; de là le qualificatif étrange d'articulations immobiles, donné aux synchondroses et aux synarthroses, tandis que les diarthroses sont dites articulations mobiles.
Entre ces types extrêmes, il existe un type intermédiaire comprenant des articulations en partie contigües en partie continues, les amphiarthroses.
L'étude du développement nous a montré comment apparaissaient les parties constituantes des articulations.
Nous allons étudier successivement, au point de vue de leurs caractères généraux, de la structure de leurs éléments, et de leurs subdivisions en genres :

Articulations de la face et du crane

Union de la tête avec la colonne vertébrale

Les articulations de la partie supérieure de la colonne vertébrale s'éloignent de la disposition générale. Ces modifications sont en rapport avec l'union solide et néanmoins très mobile, de la tête avec la colonne.
La tête s'articule par l'un de ses os, l'occipital, avec les deux premières vertèbres cervicales nous décrirons donc l'union : de l'occipital et de l’atlas ; de l'occipital et de l'axis. De plus, les deux premières vertèbres s'articulent par un mode tout particulier, formant l'articulation atloido-axoidienne.

Articulations des vertèbres entre elles

Articulation des lames

Le ligament jaune

Articulations du tronc

Les articulations antérieures du thorax comprennent les articulations des pièces sternales entre elles ; du sternum avec les cartilages costaux ; des cartilages costaux avec les côtes; des cartilages costaux entre eux.

Articulations de l'extrémité supérieure

Articulations de l'extrémité inférieure

  • Articulation des os de la jambe entre-eux

Articulations du pied

­­

Les articulations de la colonne vertébrale se composent d'une série d'amphiarthroses entre les corps vertébraux, et des séries de diarthroses entre les arcs neuraux. Les articulations entre les corps est constituée de différents ligaments.

­

L'articulation temporo-maxillaire de L'homme omnivore est une articulation complexe, qui met en présence par l'intermédiaire de f­ibro-cartilages les condyles du maxillaire inférieur et les condyles du temporal.

 

Importantes pour l'orientation de la main dans l'espace, les articulations de l'épaule se divisent en cinq articulations : trois vraies et deux espaces de glissement.

L'articulation sterno-costo-claviculaire est une énarthrose avec trois degrés de liberté. Elle est constituée sur le plan osseux par l'extrémité sternale de la clavicule, la partie supérieure et latérale du manubrium sternal, et le cartilage de la première côte. La surface articulaire de la clavicule est beaucoup plus grande que celle du sternum, et est recouverte par une couche de cartilage, qui est beaucoup plus épais au niveau de l’extrémité.

Le radius et l'ulna (cubitus) sont articulés par leurs deux extrémités; de plus un ligament, le ligament interosseux, unit la diaphyse des deux os, et clôt l'intervalle compris entre eux.

Le radius et l'ulna (cubitus) sont articulés par leurs deux extrémités; de plus un ligament, le ligament interosseux, unit la diaphyse des deux os, et clôt l'intervalle compris entre eux.

­

L'union de la clavicule avec la scapula (anglais : The scapulo-clavicular union) est une véritable articulation, l'articulation acromio-claviculaire (anglais : acromio-clavicular joint) entre les deux os de la ceinture thoracique qui sont unis par un appareil ligamenteux qui unit a distance l'apophyse coracoïde à l'extrémité externe de la clavicule, les ligaments coraco-claviculaires.

D'ordinaire, la clavicule n'entre pas en contact avec l'apophyse coracoïde. L'union des deux os se fait au moyen d'un appareil ligamenteux subdivisé en deux parties le ligament trapézoïde et le ligament conoïde.

L'articulation du coude est une charnière. La trochlée de l'humérus est reçue dans l'encoche semi lunaire du cubitus, et la tête de l'humérus s'articule avec la fovéa sur la tête du radius. ­

­

­­Il convient de comprendre dans un même paragraphe les diverses articulations qui réunissent les os de l'avant bras au carpe, les articulations des os du carpe entre eux, et l'articulation des deux rangées carpiennes entre elles.

­ Ce sont des articulations trochléennes, analogues aux articulations phalangiennes des doigts, dont elles ne diffèrent que par l'étendue moindre de leurs surfaces articulaires et de leurs mouvements.

­L'articulation du carpe avec le métacarpe comprend trois articulations distinctes : l'articulation commune aux trois métacarpiens moyens, deuxième, troisième, quatrième; l'articulation carpo-métacarpienne du pouce, ou­ trapézo-métacarpienne ; l'articulation carpo-métacarpienne du petit doigt, ou unci-métacarpienne. Les articulations des métacarpiens extrêmes diffèrent des articulations des métacarpiens moyens, tant par leur constitution que par l'étendue de leurs mouvements.

­­

Forum anatomie

Aucune discussion encore créée

QCM d'anatomie

Le cubitus ou ulna
Questionnaires à propos du cubitus.
L'humérus
Questions à propos de l'humérus.
QCM Anatomie de l'estomac
5 QCM concernant l'anatomie de l'estomac.
Ostéologie de l'épaule 3, la scapula 1
Chaque QCM a au moins une proposition juste, et au moins une fausse. (y compris la proposition E) Chaque QCM n'a qu'une seule et unique combinaison correcte.
ostéologie de l'épaule 4, scapula 2
Chaque QCM a au moins une proposition juste, et au moins une fausse. (y compris la proposition E) Chaque QCM n'a qu'une seule et unique combinaison correcte.
Ostéologie de l'épaule 2, la clavicule
Chaque QCM a au moins une proposition juste, et au moins une fausse. (y compris la proposition E) Chaque QCM n'a qu'une seule et unique combinaison correcte.
La scapula (omoplate)
Questionnaire à propos de la scapula (omoplate)

Ce site internet met des documents à votre disposition seulement et uniquement à titre d'information. Ils ne peuvent en aucun cas remplacer la consultation d'un médecin ou les soins prodigués par un praticien qualifié et ne doivent par conséquent jamais être interprétés comme pouvant le faire.

Connexion