Artères

Les artères sont des canaux membraneux, à ramifications divergentes, chargés de distribuer dans les différentes parties du corps le sang qui est expulsé, à chaque systole par les cavités ventriculaires. Envisagés dans leur ensemble, ces canaux nous présentent à considérer : 1° leur disposition générale dans l’organisme ; 2° leur conformation extérieure ; 3° leur structure ; 4° leur nomenclature.

L'artère iliaque externe est une branche de bifurcation externe ou antérieure de l'artère iliaque commune (Syn. : artère iliaque primitive), l'iliaque externe s'étend de la symphyse sacro-iliaque à l'arcade crurale, au niveau de laquelle elle prend le nom d’artère fémorale.

­ L'artère circonflexe scapulaire (a. circumflexa scapulæ) est généralement plus grande que le prolongement de la sous-scapulaire. ­

Le tronc cervico-intercostal se détache de la face postérieure de la sous-clavière au même niveau que la mammaire Interne. Il se porte en bas et en arrière et pénètre dans la fossette sus-rétro-pleurale (Sébileau), fossette limitée en-dedans par la bandelette vertébro-pleurale, en dehors par le muscle pleuro-transversaire et le ligament costo-pleural ; il passe en dehors du ganglion de Neubauer qui occupe la partie la plus interne de cette fossette et, après un parcours de 8 à 10 mm environ, se divise en deux branches terminales.

­Syn.: Thoracique interne; mammaria interna; Innere Brustpulsader ; internal mammary artery.

L'artère mammaire ­interne, d'un calibre inférieur à celui de la vertébrale, est remarquable par l'étendue du trajet qu'elle parcourt et par la multiplicité de ses branches; elle naît de la face antérieure de la sous-clavière, à 3 ou 4 mm en dehors de la vertébrale. Dès son origine, elle se porte en bas, en avant, et un peu en dedans et atteint ainsi la face postérieure du premier cartilage costal; là, elle devient verticale, croise perpendiculairement la face postérieure des six premiers cartilages costaux, et, au niveau de l'extrémité sternale du sixième espace intercostal, se divise en deux branches terminales, l'une interne l'autre externe.

 

L'aorte thoracique, que nous avons étudiée dans le chapitre consacré au grand tronc artériel, donne un grand nombre de branches collatérales. On peut diviser ces branches : en branches viscérales, qui naissent de la partie antérieure du vaisseau, et branches pariétales, qui naissent de sa partie postérieure. Les premières sont les artères bronchiques, artères œsophagiennes, artères médiastines ; les autres comprennent les artères intercostales aortico-thoraciques.

L'artère fémorale (Latin : Cruralis ; Anglais : femoral artery) s'étend de l'arcade crurale, où elle fait suite à l'artère iliaque externe, à l'anneau du troisième adducteur, où elle prend le nom de poplitée.

­­L'artère ophtalmique, qui distribue ses nombreuses branches à l'œil et aux annexes de l'œil, nait de la carotide interne dans le crâne, sort avec le nerf optique par le canal osseux de ce nerf, traverse l'orbite et se termine dans les paupières, le fr­ont et le nez.

L'artère tibiale antérieure fait suite à l'artère poplitée dont elle représente la branche de bifurcation antérieure. Elle s'étend de l'anneau du soléaire au bord inférieur de la branche supérieure du ligament en Y où elle prend le nom d'artère pédieuse.

Syn : Axillaris Achselpulsader, the axillary artery.

L'artère axillaire s'étend du milieu du bord postérieur de la clavicule, ou elle fait suite a la sous-clavière, au bord Inférieur du tendon du grand pectoral, ou elle change de nom et prend celui d'humérale. Elle est donc constituée par la portion du grand tronc du membre supérieur qui répond à la cavité axillaire.

L'artère récurrente tibiale postérieure naît tout près de l’origine de l’artère, fournit de nombreuses branches au muscle poplité et se termine sur la partie postérieure de l’articulation péronéo-tibiale supérieure.

Toute la vascularisation artérielle du cerveau dépend de trois apports : deux artères carotides internes et l'artère basilaire.

 

Le ligament artériel, reliquat du canal artériel, est un cordon fibreux, de coloration blanchâtre, cylindrique ou plus ou moins aplati, large de 2 à 4 millimètres, allant de l’artère pulmonaire gauche à l’aorte.

Forum anatomie

Super User
New Member
complexe articulaire de l'épaule
bonsoir, pourquoi parle t'on de complexe articulaire pour l'épaule? Je ne co...
32452 Vues
0 Votes
réponses
Dans Anatomie
Posté le mardi 16 décembre 2014
Super User
New Member
ligament
Bonjour un ligament peut-il être intra capsulaire ?...
22589 Vues
0 Votes
réponses
Dans Anatomie
Posté le mardi 14 octobre 2014
Pierre
Pas de rang
Pacchioni
Où se trouve le foramen de Pacchioni?...
1104 Vues
0 Votes
réponses
Dans Anatomie
Posté le lundi 13 avril 2020
christophe
New Member
indice de Hirtz
Bonjour, je sais que l'indice de Hirtz sert à mesurer la mobilité thoracique mai...
11609 Vues
0 Votes
réponses
Dans Anatomie
Posté le samedi 14 mars 2015
  • #médecine
  • #Anatomie
sylvain
New Member
rugine
quelqu'un sait ce que "ruginer" peut dire? et dans quel cas la "r...
8025 Vues
0 Votes
réponses
Dans Anatomie
Posté le dimanche 15 mars 2015
  • #médecine

QCM d'anatomie

Le cubitus ou ulna
Questionnaires à propos du cubitus.
L'humérus
Questions à propos de l'humérus.
QCM Anatomie de l'estomac
5 QCM concernant l'anatomie de l'estomac.
Ostéologie de l'épaule 3, la scapula 1
Chaque QCM a au moins une proposition juste, et au moins une fausse. (y compris la proposition E) Chaque QCM n'a qu'une seule et unique combinaison correcte.
ostéologie de l'épaule 4, scapula 2
Chaque QCM a au moins une proposition juste, et au moins une fausse. (y compris la proposition E) Chaque QCM n'a qu'une seule et unique combinaison correcte.
Ostéologie de l'épaule 2, la clavicule
Chaque QCM a au moins une proposition juste, et au moins une fausse. (y compris la proposition E) Chaque QCM n'a qu'une seule et unique combinaison correcte.
La scapula (omoplate)
Questionnaire à propos de la scapula (omoplate)

Ce site internet met des documents à votre disposition seulement et uniquement à titre d'information. Ils ne peuvent en aucun cas remplacer la consultation d'un médecin ou les soins prodigués par un praticien qualifié et ne doivent par conséquent jamais être interprétés comme pouvant le faire.

Connexion