Antomie des muscles du cou de la région de l’os hyoïde

La région de l’os hyoïde renferme huit muscles, divisés en deux groupes : un groupe supérieur ou sus-hyoïdien, un groupe inférieur ou sous-hyoïdien.

Le muscle sterno- thyroïdien est un muscle large et rubané comme le muscle sterno-cléido-hyoïdien, au-dessous duquel il est situé.

Faisceau musculaire décrit par Macalister, le plus souvent rubané, unilatéral ou bilatéral, s'étendant de l'os hyoïde à la symphyse du menton.

Le muscle thyro-hyoïdien est, un muscle quadrilatère, continuant, en haut, la direction du muscle précédent.

Le muscle génio-hyoïdien, situé au-dessus du précédent, est un petit muscle de forme cylindroïde, qui s'étend, à droite et à gauche de la ligne médiane, de l'os hyoïde à la symphyse du menton.

Le muscle omo-hyoïdien, qu'on désigne encore sous les noms de omoplato- ou muscle scapulo-hyoïdien, est un muscle digastrique, qui s'étend, sur les côtés du cou, du bord supérieur du scapulum a l'os hyoïde. Il est divisé par un tendon moyen ou intermédiaire en deux portions ou ventres, l'un antérieur, l'autre postérieur.

Le muscle mylo-hyoïdien est situé au-dessus du ventre antérieur du digastrique, c'est un muscle aplati et irrégulièrement quadrilatère, constituant avec celui du côté opposé le plancher de la bouche.

Le muscle sterno-cléido-hyoïdien est le plus superficiel des muscles de la région sous-hyoïdienne, c'est un ruban charnu de 15 à 25 millimètres de largeur, s'étendant de l'extrémité supérieure du thorax à l'os hyoïde. 

Le muscle stylo-hyoïdien est un muscle fort grêle, fusiforme, qui s'étend obliquement de l'apophyse styloïde a t'os hyoïde, en dedans et au-dessus du ventre postérieur du digastrique.

Connexion