Actualité

L’acupuncture diminuerait de manière significative la douleur chez les patients souffrant d’arthrose du genou.

On n’arrête plus les progrès de l’impression 3D. Des prothèses à base d’encre organique peuvent être fabriquées par des imprimantes 3D.

Yeux, squelette, implants, peau artificielle ou encore greffes peuvent être générées par ces imprimantes d’un nouveau type.

La véritable innovation se trouve au niveau des matériaux utilisés.

Outre la reproductibilité du processus les coûts de production sont beaucoup plus faibles.

Les chercheurs ont créé un nouveau procédé prometteur pour analyser et interpréter l'information de séquence d'ADN de patients atteints de cancer, avec précision et dans certains cas d’une manière plus complète. Ils ont développé un algorithme qui trie les mutations et variations génomique et les classe en fonction de leur pertinence clinique et biologique pour le cancer d'un patient.

De nouvelles études établissent un lien entre les apnées du sommeil et le cancer.

Visualiser dans différents contextes à l'aide d'un jeu de cartes, la quantité de sang lors d'une hémorragie pourrait aider au diagnostic.

Dans un article de "Obstetrics & Gynecology" un aide visuelle pour évaluer la quantité de sang au cours d'une hémorragie diminue les risques d'erreurs d'évaluation pouvant entrainer d'une part une augmentation des décès et d'autre part une mauvaise utilisation des ressources médicales.

L'idée pourrait être développée sur smartphones ou tablettes.

L’uniformisation des soins dans les cliniques et les hôpitaux et au-delà est un objectif particulièrement important à atteindre d’une part pour éviter les erreurs mais aussi parcequ’ils permettent d’optimiser les traitements et de quantifier les résultats.

Outre le suivi de l’évolution de la maladie cette application devrait permettre d’optimiser les réglages d’électrodes implantés dans le cerveau de certains patients atteints de la maladie de Parkinson.

Great Lakes NeuroTechnologies propose une application de télémédecine appelée Kinesia pour évaluer de manière objective l’évolution de la maladie de Parkinson en mesurant les tremblements de patients à partir d’un gyroscope intégré dans une bague et une tablette.

La maladie de Parkinson est une maladie neurodégénérative qui entraine la perte de cellules produisant de la dopamine. Les troubles tels que le tremblement des extrémités, la lenteur des mouvements, apparaissent progressivement.

L’application devrait être disponible en Europe fin 2014.

 

Il semblerait que les massages soient plus efficaces sur le mal de dos que
l'acupuncture.

Ce site internet met des documents à votre disposition seulement et uniquement à titre d'information. Ils ne peuvent en aucun cas remplacer la consultation d'un médecin ou les soins prodigués par un praticien qualifié et ne doivent par conséquent jamais être interprétés comme pouvant le faire.