––>

L'impact de la durée d’observance recommandée du traitement antiplaquettaire double après la première génération d’implantation d'un stent à élution médicamenteuse est difficile à évaluer dans le monde réel et les données disponibles sont limitées.

Méthodes

Nous avons suivi 4154 patients traités avec des stents à élution de médicaments coronaires dans l'ouest du Danemark durant 1 an et obtenu des données sur le renouvellement des ordonnances de clopidogrel et les événements cardiovasculaires indésirables majeurs (MACE, c'est à dire, la mort cardiaque, infarctus du myocarde ou thrombose de stent) à partir de bases de données médicales.

Résultats

L'arrêt du clopidogrel dans les 3 premiers mois après l'implantation du stent a été associé à un taux significativement accru de MACE à 1 an de suivi (hazard ratio (HR) de 2,06; 95% d'intervalle de confiance (IC): 1,08 à 3,93). Abandon 3-6 mois (HR 1,29, IC 95%: 0,70 à 2,41) et 6-12 mois (HR 1,29, IC 95%: 0,54 à 3,07) après l'implantation du stent ont été associés à une augmentation plus petite, mais statistiquement non significative,  des taux de MACE. Parmi les patients ayant  abandonné le clopidogrel, les taux de MACE étaient les plus élevés dans les 2 premiers mois après l'arrêt.

Conclusions

L'arrêt du clopidogrel a été associé à une augmentation du taux de MACE chez les patients traités avec des stents à élution médicamenteuse. L'augmentation était statistiquement significative dans les 3 premiers mois après l'implantation du stent à élution de médicament, mais pas après 3 à 12 mois.

Cet article est une traduction de "Clopidogrel discontinuation within the first year after coronary drug-eluting stent implantation: an observational study" sous licence CCA.

Commentaires (0)

Il n'y a pas encore de commentaire posté.

Ajouter vos commentaires

  1. Poster un commentaire en tant qu'invité. S'inscrire ou se connecter à votre compte.
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre localisation

Ce site internet met des documents à votre disposition seulement et uniquement à titre d'information. Ils ne peuvent en aucun cas remplacer la consultation d'un médecin ou les soins prodigués par un praticien qualifié et ne doivent par conséquent jamais être interprétés comme pouvant le faire.

Connexion