Les branches motrices du plexus cervical se distribuent à des territoires musculaires très divers. Elles se rendent, à l'exclusion d'autres nerfs, aux muscles prévertébraux et aux muscles de la région sous-hyoïdienne ; elles contribuent, en outre, à innerver le muscle trapèze et le msucle sterno-mastoïdien qui reçoivent généralement des fibres du spinal, le muscle angulaire et le muscle rhomboïde qui sont aussi tributaires du plexus brachial, et enfin le msucle diaphragme dont les faisceaux à insertions costales tirent quelques rameaux des derniers nerfs intercostaux. On voit, par cette énumération, qu'un certain nombre de muscles inspirateurs sont innervés par le plexus cervical, et, comme ces muscles doivent avoir une action synergique avec ceux dont les nerfs viennent du plexus brachial, il en résulte que la limite entre ces deux plexus devient conventionnelle tant au point de vue morphologique qu'au point de vue fonctionnel.

Pour la commodité de la description, nous diviserons les branches musculaires en : branches internes; branches externes; branches descendantes. 

On compte six sortes de branches externes, ce sont : 1 le nerf du muscle Droit latéral ; 2 le nerf du muscle Sterno-mastoïdien; 3 les nerfs des muscles Scalènes ; 4  les nerfs du muscle Trapèze; 5 le nerf du muscle Angulaire ; 6 le nerf du muscle Rhomboïde.

Les branches descendantes sont les plus importantes tant au point de vue de leur volume, que de leurs fonctions. Elles sont au nombre de deux : 1° la branche descendante interne; 2° le nerf phrénique.

Les branches internes sont au nombre de trois : 1° le nerf du Petit Droit antérieur ; 2° le nerf du grand Droit antérieur; 3° le nerf du Long du cou.

Ce site internet met des documents à votre disposition seulement et uniquement à titre d'information. Ils ne peuvent en aucun cas remplacer la consultation d'un médecin ou les soins prodigués par un praticien qualifié et ne doivent par conséquent jamais être interprétés comme pouvant le faire.

Connexion