Les artères rénales, au nombre de deux, naissent sur les faces latérales de l'aorte abdominale, un peu au-dessous de la mésentérique supérieure, au niveau de la deuxième vertèbre lombaire. Leur volume est considérable leur calibre atteint 8 mm.

D'ordinaire les artères rénales se détachent au même niveau parfois, la rénale gauche naît à un niveau plus élevé que la droite. Il est classique de dire que les artères se dirigent horizontalement en dehors mais l'assertion n'est pas d'une exactitude absolue: en effet, ces artères se dirigent obliquement en bas, formant avec l'aorte un angle aigu qui peut descendre jusqu'à 45 degrés. En plus de cette obliquité dans le plan frontal, l'artère rénale décrit une courbe à concavité postérieure qui s'adapte à la convexité du corps vertébral cette courbe est beaucoup plus marquée à droite qu'à gauche.

La longueur des deux artères est différente l'artère droite mesure en moyenne un centimètre de plus que la gauche.

Rapports des artères rénales

La face antérieure de ces artères est toujours masquée par de gros troncs veineux qui sont à gauche, la veine rénale, assez volumineuse pour déborder le tronc artériel en haut et en bas à droite, une veine rénale beaucoup plus courte, et, en dedans d'elle, le tronc de la veine cave inférieure presque perpendiculaire à l'artère. La face postérieure des artères rénales repose sur la colonne lombaire, au niveau du point où viennent s'insérer les fibres inférieures des piliers du diaphragme elle en est séparée à gauche, par l'anastomose entre la veine rénale, la petite azygos et une veine lombaire, tronc réno-azygo-lombaire de Lejars.

Entre l'artère et le plan osseux est une couche celluleuse dans laquelle un trouve un plexus nerveux très abondant, des ganglions lymphatiques et une veine lombaire ascendante, origine des veines azygos.

A quelque distance du bile, les artères rénales se divisent en plusieurs branches qui pénètrent isolément dans le parenchyme rénal elles seront étudiées en même temps que le rein.

Branches des artères rénales

Dans leur trajet, les artères rénales donnent des rameaux qui se rendent à l'atmosphère adipeuse du rein, au bassinet et la partie supérieure de l'uretère. Leur branche collatérale la plus importante et la plus constante est l'artère capsulaire inférieure.

Artère capsulaire inférieure

Cette artère naît de la face supérieure de l'artère rénale elle se dirige en haut, appliquée immédiatement sur le pilier correspondant du diaphragme. La capsulaire du côté droit se place immédiatement en arrière de la veine cave la gauche est recouverte par le péritoine.

Des deux côtés, la capsulaire est à quelques millimètres en dedans du ganglion semi-lunaire de nombreux rameaux du grand sympathique la croisent obliquement. Au niveau de l'angle interne de la capsule surrénale, l'artère gagne la face postérieure de l'organe et s'anastomose là avec la capsulaire moyenne, branche de l'aorte, avec la capsulaire supérieure, branche de la diaphragmatique inférieure. Toutes ces branches forment un réseau superficiel duquel se détachent des rameaux qui pénètrent dans le tissu de la capsule.

 

Variétés

 

Les deux artères rénales peuvent naître par un tronc commun. Elles peuvent suivre un trajet anormal. On a vu l'artère rénale droite passer en avant de la veine cave inférieure. L'origine de l'une ou des deux artères rénales peut être reportée plus haut ou plus bas. Cette origine anormale peut être associée ou non à une ectopie du rein.

 

Branches surnuméraires

 

Les rénales peuvent fournir anormalement l'artère phrénique inférieure, l'artère hépatique, des artères coliques, pancréatiques, spermatiques accessoires, un rameau anastomotique qui descend devant le psoas et se jette dans l'iliaque interne, une artère vésicale accessoire, la sacrée moyenne.

Artères rénales accessoires

L'existence d'artères rénales accessoires est une anomalie très fréquente. Le nombre et le volume de ces rénales accessoires sont des plus variables.

Lorsqu'il n'en existe qu'une seule, son volume peut atteindre et même dépasser celui de l'artère rénale normale. Ces artères rénales accessoires ont été surtout rencontrées sur des sujets dont les reins avaient conservé leur disposition multi-lobaire fœtale; elles peuvent aussi se distribuer à des reins normalement conformés. Les artères rénales accessoires forment trois groupes distincts lorsqu'elles naissent de l'aorte abdominale dans le voisinage de l'artère rénale normale, elles sont vraisemblablement liées à la segmentation en lobes distincts que présente le rein fœtal; lorsqu'elles naissent des artères voisines (mésentérique supérieure, hépatique, splénique, etc.), on peut, plus logiquement, les considérer comme résultant du développement anormal des artérioles insignifiantes qu'envoient normalement au rein ou à sa capsule tes artères en question; ou bien encore elles sont associées à un déplacement du rein.

Voir aussi :Renal arteries

Commentaires (0)

Il n'y a pas encore de commentaire posté.

Ajouter vos commentaires

  1. Poster un commentaire en tant qu'invité. S'inscrire ou se connecter à votre compte.
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre localisation

Ce site internet met des documents à votre disposition seulement et uniquement à titre d'information. Ils ne peuvent en aucun cas remplacer la consultation d'un médecin ou les soins prodigués par un praticien qualifié et ne doivent par conséquent jamais être interprétés comme pouvant le faire.

Connexion