Le virus de l'hépatite B (VHB) est une cause fréquente de l'hépatite virale et de graves complications, notamment la cirrhose et le carcinome hépatocellulaire.

Les tests pour l'antigène de surface de l'hépatite B (HBsAg) sont les tests les plus fréquemment utilisés pour détecter l'infection par le VHB. La vaccination contre le VHB peut produire des niveaux détectables de façon transitoire chez les patients HBsAg. Cependant, l’évolution et la durée de cet effet n’est pas claire. L'objectif de cette étude rétrospective était de clarifier la fréquence et la durée transitoire de positivité HBsAg après la vaccination contre le VHB.

Méthodes

Les dossiers médicaux électroniques, d’un centre médical universitaire de soins tertiaires ont été compulsés pour identifier toutes les demandes de tests HBsAg au cours des 17 derniers mois. Une étude détaillée des résultats a été effectuée afin d'identifier tous les patients qui ont été vaccinés contre le VHB dans les 180 jours avant l'essai HBsAg et aussi déterminer la cause probable de résultats faiblement positifs (zone d’incertitude).

Résultats

Au cours de la période d'étude de 17 mois, 11 719 tests de HBsAg ont été réalisés sur 9930 patients. 34 essais ont été réalisés sur 34 patients qui ont reçu le vaccin VHB 14 jours ou moins avant l'essai HBsAg. Sur ces 34 patients, 11 avaient résultats faiblement positifs pour HBsAg qui pourraient être attribués à une vaccination récente. Dix des 11 patients étaient des patients de dialyse rénale qui recevaient des tests HBsAg dans le cadre de la surveillance systématique et continue. Au-delà de 14 jours, il n'y avait pas de tests de HBsAg réactifs ou de faibles positifs qui pourraient être attribués à la vaccination récente par le VHB. Résultats HBsAg atteint un pic deux à trois jours après la vaccination avant de disparaitre. Une analyse plus poussée de tous les résultats faiblement positifs dans la période d'étude de 17 mois (43 résultats sur 11 719 tests) a révélé que seulement quatre des 43 étaient le résultat d'une véritable infection par le VHB vérifiée par des tests de confirmation.

 

Conclusions

Notre étude confirme que la positivité transitoire HBsAg peut survenir chez les patients suite à la vaccination contre le VHB. Les résultats suggèrent que cette positivité est peu probable de persister au-delà de 14 jours après la vaccination. Notre étude démontre également que les résultats faiblement positifs HBsAg ne reflètent généralement pas une infection réelle par le VHB, soulignant l'importance des tests de confirmation. Cette étude souligne également que l’HBsAg positive induite par la vaccination se produit le plus souvent chez les patients hémodialysés.

Cet article est une traduction du résumé de "Positive hepatitis B surface antigen tests due to recent vaccination: a persistent problem" sous licence CCA.

Commentaires (0)

Il n'y a pas encore de commentaire posté.

Ajouter vos commentaires

  1. Poster un commentaire en tant qu'invité. S'inscrire ou se connecter à votre compte.
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre localisation

Ce site internet met des documents à votre disposition seulement et uniquement à titre d'information. Ils ne peuvent en aucun cas remplacer la consultation d'un médecin ou les soins prodigués par un praticien qualifié et ne doivent par conséquent jamais être interprétés comme pouvant le faire.

Connexion