Culture

Méthode radiométrique : on peut actuellement réaliser la culture des Mycobactéries en milieu liquide et détecter cette pousse par l’intermédiaire d’un automate BACTEC 460 TB. Le milieu utilisé est un milieu de base MIDDLEBROOK 7HB enrichi contenant un substrat marqué au 14C. Les mycobactéries utilisant ce substrat libèrent du 14C02 marqué.

Les phases préalables à l’ensemencement sont les mêmes que celles utilisées pour les techniques classiques d’ensemencement en milieu solide.

Cette technique permet de mettre en évidence la présence de mycobactéries dans un prélèvement dans un délai moyen de 7 à 12 jours pour M. tuberculosis et de 3 à 9 jours pour les mycobactéries atypiques.

On peut réaliser les tests de sensibilité aux antituberculeux par cette même technique.

Identification

L’identification à partir d’une culture en milieu solide (Lowenstein) ou en milieu liquide (Bactec 460 TB) de certaines mycobactéries (tuberculosis, avium-in-tracellulare, gordonae et kansasii) peut se faire à l’aide de sonde à ADN.

Les tests d’hybridation d’acides nucléiques sont basés sur la capacité pour les acides nucléiques complémentaires de former spécifiquement un complexe stable double brin.

Le système ACCUPROBE (Gen-Probe) utilise une sonde à ADN simple brin marquée par une molécule chémoluminescente et complémentaire à l’ARN ribosomal par l’organisme cible. Après le relargage de l’ARN ribosomal par la bactérie cible la sonde à ADN s’y associe pour former un hybride stable. Un réactif de sélection permet de séparer les sondes hybridées et non hybridées. Les hybrides ADN/ARN sont ensuite lus par un luminomètre.

La réaction peut se réaliser en 1/2 heure à partir de la colonie sur milieu solide et en 4 heures si on travaille à partir du milieu liquide.

Comprenant de nombreuses espèces’

  • deux espèces strictement parasites de 1’home et hautement pathogènes
    • mycobacterium tberculosis (agent de la tuberculose)
    • cobacterium leprae ( agent de la lèpre)
  • deux espèces parasites des animaux et hautement pathogènes pour eux, mycobacterium bovis et mycobacterium avium, mais pouvant être pathogènes pour l’homme.
  • de nombreuses espèces saprophytes ou commensales de l’homme et des animaux dites Mycobactéries atypiques. Les affections humaines dues à ces bactéries sont très rares et appelées mycobactérioses.

Commentaires (0)

Il n'y a pas encore de commentaire posté.

Ajouter vos commentaires

  1. Poster un commentaire en tant qu'invité. S'inscrire ou se connecter à votre compte.
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre localisation

Ce site internet met des documents à votre disposition seulement et uniquement à titre d'information. Ils ne peuvent en aucun cas remplacer la consultation d'un médecin ou les soins prodigués par un praticien qualifié et ne doivent par conséquent jamais être interprétés comme pouvant le faire.

Connexion