La coproculture est la mise en culture des selles pour rechercher et identifier des bactéries pathogènes (donc responsables de diarrhées).

 

Autrefois le terme de coproculture était destiné à la bactériologie ; aujourd'hui, son champ d'application s'élargit aussi à la virologie et la parasitologie.

La pathogénicité d’une bactérie est sa capacité à provoquer une infection, c’est sa virulence.

Elle repose sur plusieurs facteurs, à deux niveaux:

  • ceux favorisant la colonisation et l’invasion
  • ceux entraînant directement des dommages : les toxines bactériennes
L'étude des bactéries, et leur identification nécessite leur mise en culture. La physiologie bactérienne va permettre d'optimiser les conditions d'analyse des bactéries, mais aussi d'identifier les moyens les plus efficaces pour lutter contre leur prolifération.
Certaines infections génitales sont d'origines exogènes, dues a une relation sexuelle, se sont les maladies sexuellement transmissibles (M.S.T) telles que : la syphilis, la gonococcie, le chlamydiae). Mais d'autre sont d'origine endogène du a un déséquilibre de la flore bactérienne vaginale comme la vaginose bactérienne.

Les pneumopathies peuvent avoir différentes origines.

La méningite

 

La méningite est une inflammation des méninges. Elle peut être due à la présence de bactéries mais elle peut également être d’origine carcinomateuse, virale, ou encore provoquée par des maladies systémique.

Les infections respiratoires sont très fréquentes: on dénombre 2 millions de cas par an aux USA. Les agents étiologiques les plus fréquents sont par ordre décroissant: les virus essentiellement, les bactéries et les champigons.

 

Ce site internet met des documents à votre disposition seulement et uniquement à titre d'information. Ils ne peuvent en aucun cas remplacer la consultation d'un médecin ou les soins prodigués par un praticien qualifié et ne doivent par conséquent jamais être interprétés comme pouvant le faire.

Connexion