Le sternum de l'adulte est composé de trois pièces poignée ou manubrium, corps, ­appendice xiphoïde, qui sont le plus souvent articulées entre elles; ce sont ces articulations que nous décrirons sous le nom d'articulation sternale.­

 

Articulation sternale supérieure

 

La première pièce du sternum est unie au corps par une articulation qu'il convient de classer avec Sappey au nombre des diarthro-amphiarthroses; elle se présente en effet a des degrés divers de développement: tantôt amphiarthrose analogue à l'union des corps vertébraux, tantôt diarthrose de la variété arthrodie. Maisonneuve, dans un excellent travail (Recherches sur la luxation des deux premières pièces du sternum, Arch. gén. Paris, juillet 1842, p. 249), a établi ces divers états de l'articulation sternale supérieure.

 

L'interligne transversal répond à l'union des deuxièmes cartilages costaux avec le sternum.

 

Les surfaces articulaires planes, ovalaires, à grand diamètre transversal, revêtues d'une couche de cartilage hyalin, d'épaisseur variable, sont unies par un fibrocartilage. Ce fibrocartilage, comparable aux disques intervertébraux, présente, surtout vers sa partie centrale, une consistance plus molle, un aspect lamelleux, et une couleur blanchâtre, tranchant nettement avec la couleur bleuâtre du cartilage de revêtement. Il se continue en dehors avec le ligament interosseux de la deuxième articulation chondro-sternale.

 

Dans une seconde variété, il existe, entre les revêtements cartilagineux hyalins des facettes de la poignée et du corps, une cavité articulaire, en forme de fente; dans ces cas, plus fréquents chez la femme et chez les sujets d'âge avancé (Maisonneuve), l'articulation présente les caractères d'une arthrodie véritable.

 

Un manchon fibreux, qui n'est autre que le périoste se continuant d'une pièce sternale a l'autre, sert de capsule à l'articulation; il est renforcé par des faisceaux appartenant aux ligaments chondro-sternaux, qui s'entrecroisent en avant et en arrière de l'articulation.

 

Mouvements

 

Les deux premières pièces sternales forment en s'unissant un angle très obtus, saillant en avant c'est l'angle de Louis. On observe dans cette articulation de légers mouvements d'inflexion en avant et en arrière les premiers diminuent l'ouverture de l'angle, augmentée par les seconds. Ces mouvements, lies à l'ascension du thorax et à la projection en avant du sternum dans l'inspiration, sont surtout remarquables chez la femme. Maisonneuve a pu réunir six cas de luxation de la seconde pièce du sternum sur la première.

 

Varia

 

Luschka a constaté que, chez le nouveau-né, le fibrocartilage intermédiaire est constitué principalement par des faisceaux élastiques et ne contient point de cellules cartilagineuses celles-ci n'apparaîtraient que vers la huitième année. L'ankylose par ossification de l'articulation sternale supérieure est assez rare elle ne survient que dans l'extrême vieillesse.

 

Articulation sternale inferieure

 

L'appendice xiphoïde primitivement cartilagineux s'ossifie assez tard lorsque l'ossification est complète, vers cinquante et soixante ans, l'appendice est soudé au corps du sternum. Chez l'adulte, une mince lame cartilagineuse subsiste entre les deux pièces, créant ainsi une synchondrose.

Commentaires (0)

Il n'y a pas encore de commentaire posté.

Ajouter vos commentaires

  1. Poster un commentaire en tant qu'invité. S'inscrire ou se connecter à votre compte.
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre localisation

Ce site internet met des documents à votre disposition seulement et uniquement à titre d'information. Ils ne peuvent en aucun cas remplacer la consultation d'un médecin ou les soins prodigués par un praticien qualifié et ne doivent par conséquent jamais être interprétés comme pouvant le faire.

Connexion