Les cartilages costaux des vraies côtes viennent s'unir avec les bords latéraux du sternum par des articulations qui se présentent à des degrés divers d'organisation et appartiennent à l'ordre des diarthro-amphiarthroses. Ces articulations sont an nombre de sept, de chaque côté.

 

Surfaces articulaires

 

Du côté du sternum, nous trouvons, sur les bords de l'os, les échancrures costales, cavités anguleuses formées par la convergence de deux facettes, au fond desquelles on retrouve les cartilages de soudure des pièces qui composent primitivement l'os. Au nombre de sept de chaque côté, elles sont séparées par les échancrures intercostales. Comme la hauteur de celles-ci diminue très rapidement de haut en bas, les échancrures costales inférieures sont très rapprochées les trois dernières sont contiguës. Ces échancrures sont d'abord nettement anguleuses à l'âge adulte, quand les pièces sternales sont complètement fusionnées, les échancrures inférieures deviennent des excavations plus ou moins arrondies la deuxième, qui répond à la soudure de la poignée avec le corps du sternum, garde toujours sa forme anguleuse.

 

C'est cette articulation du deuxième cartilage avec le sternum qui doit être prise comme type pour la description de ces articulations.

 

Du côté des cartilages costaux, nous trouvons une tête anguleuse, formée de deux versants séparés par une crête cette tête est reçue dans l'angle rentrant formé par les échancrures costales.

 

Un fibrocartilage, mince, revêt les facettes articulaires.

 

Moyens d'union

 

Ils sont constitués par une capsule que des ligaments viennent renforcer en avant et en arrière, et par un ligament intra-articulaire.

 

Capsule

 

C'est un manchon fibreux constitué par la continuité du périchondre costal avec le périoste sternal ses faisceaux principaux sont parallèles au grand axe de la côte elle est renforcée en avant et en arrière par des ligaments.

 

Ligament rayonné antérieur

 

II est formé de faisceaux qui divergent de l'angle cartilagineux vers le pourtour de l'échancrure sternale; les fibres supérieures et inférieures s'entrecroisent avec celles des ligaments voisins les fibres moyennes vont s'entrecroiser sur la ligne médiane avec les ligaments du côté opposé. Les faisceaux du ligament rayonné, entremêlés avec les fibres tendineuses des grands pectoraux, forment avec le périoste épais du sternum une couche fibreuse épaisse de plusieurs millimètres sur la face antérieure de cet os, surtout dans sa moitié inférieure.

 

Sur la face postérieure des articulations chondro-sternales, on trouve aussi quelques trousseaux fibreux passant du cartilage sur le sternum et s'entrecroisant avec les faisceaux verticaux du périoste. Je pense avec Sappey que ces renforcements postérieurs ne méritent guère le nom de ligament rayonné postérieur qui leur a été donné quelquefois.

 

Je ne crois pas devoir rattacher à ces articulations les ligaments intercostaux décrits sous des noms divers (Mg. intercartilaginea, propria cartilaginum costalium, s. corruscantia., s. nitentia) leur développement, très variable suivant la force et l'épaisseur des muscles intercostaux ne permet pas de les séparer de ces muscles.

 

Ligament intra-articulaire dit interosseux

 

C'est une lame fibre-cartilagineuse qui s'étend de la crête costale au cartilage qui forme le fond de l'échancrure costale. Il divise ainsi la cavité articulaire en deux chambres, l'une supérieure, l'autre Inférieure. Ce ligament est plus ou moins épais, et par suite les cavités articulaires qu'il sépare sont plus ou moins grandes souvent les deux cavités sont inégales et l'une d'elles peut même disparaître parfois il est incomplet et n'est plus représenté que par de minces tractus; parfois au contraire il s'élargit et comble l'interligne la double arthrodie devient ainsi une amphiarthrose. C'est dans l'articulation du deuxième cartilage costal qu'on le retrouve le plus souvent sous la forme typique de lame horizontale séparant deux cavités articulaires.

 

On ne manquera pas de remarquer l'extrême analogie qui rapproche les articulations costo-vertébrales et les articulations chondro-sternébrales.

 

Caractères propres a quelques articulations chondro-sternales

 

La première articulation chondro-sternale diffère des autres en ce qu'elle est constituée par la continuité directe du cartilage costal avec le sternum dans une large échancrure duquel il est reçu elle peut être assimilée, comme le remarque Sappey, à toutes les articulations chondro-costales. Le même auteur rattache à cette articulation deux petits ligaments qui, suivant le bord supérieur du cartilage en avant et en arrière, complètent avec lui et consolident l'échancrure chondro-sternale dans laquelle est reçue l'extrémité interne de la clavicule ces ligaments sont toujours très développés, on peut les comparer .aux ligaments antérieur et postérieur de l'articulation péronéo-tibiale inférieure, fermant et consolidant la mortaise tibio-péronière. Rarement il existe une cavité articulaire.

 

Les cinquième, sixième et septième articulations chondro-sternales n'offrent plus la forme anguleuse que l'on retrouve sur les articulations supérieures les contours de l'angle cartilagineux et de l'échancrure qui le reçoit sont arrondis ; leurs cavités articulaires disparaissent assez fréquemment. A la septième appartiennent quelques trousseaux fibreux, les ligaments costo-xiphoïdiens, qui descendent obliquement de l'extrémité sternale du septième cartilage costal sur la face antérieure de l'appendice xiphoïde où les fibres internes s'.entrecroisent avec celles du côté opposé.

 

Il n'est point très rare de voir les deux dernières côtes passer au-devant de l'appendice xiphoïde et venir s'articuler entre elles sur la ligne médiane. J'ai présenté une pièce de ce genre à la société anatomique.

Vaisseaux et nerfs

 

Les branches perforantes de la mammaire interne vascularisent les articulations chondro-sternales, qui reçoivent leur innervation des nerfs intercostaux.

 

Mouvements

 

Analogues à ceux des articulations costo-vertébrales, ils sont toutefois beaucoup plus réduits.

Commentaires (0)

Il n'y a pas encore de commentaire posté.

Ajouter vos commentaires

  1. Poster un commentaire en tant qu'invité. S'inscrire ou se connecter à votre compte.
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre localisation

Ce site internet met des documents à votre disposition seulement et uniquement à titre d'information. Ils ne peuvent en aucun cas remplacer la consultation d'un médecin ou les soins prodigués par un praticien qualifié et ne doivent par conséquent jamais être interprétés comme pouvant le faire.

Connexion