L'articulation du coude est une charnière. La trochlée de l'humérus est reçue dans l'encoche semi lunaire du cubitus, et la tête de l'humérus s'articule avec la fovéa sur la tête du radius. ­

­

 

Les surfaces articulaires sont relié­es par une capsule, qui est plus épaisse au centre et latéralement, et, dans une moindre mesure, en avant et en arrière. Ces portions épaissies sont généralement décrites comme des ligaments distincts et portent les noms suivants:

 
  • Ligament Antérieur
  • Ligament Postérieur
  • Ligament collatéral ulnaire
  • Ligament collatéral radial.
 
Qrticulation du coude vue antérieure.

Le Ligament antérieur

 

La partie antérieure du ligament est une large et mince couche fibreuse couvrant la face antérieure de l'articulation. Il est attaché à l'avant de l'épicondyle médial et à l'avant de l'humérus juste au-dessus du coronoïde et de la fosse radiale en bas, à la face antérieure du processus coronoïde de l'ulna et au ligament annulaire, en continuité de chaque côté avec les ligaments collatéraux. Ses fibres superficielles passent obliquement de l'épicondyle médial de l'humérus au ligament annulaire. Les fibres intermédiaires, verticales, passent de la partie supérieure de la dépression coronoïde et se mélangent partiellement avec les précédentes, mais s'insèrent principalement sur la face antérieure du processus coronoïde. La couche profonde ou transversale croise la couche précédente à angle droit. Ce ligament est en relation, à l'avant, avec le muscle brachial antérieur, sauf à sa partie la plus latérale.

 

Le ligament postérieur

 

Le ligament postérieur est mince et membraneux, et se compose de fibres transversales et obliques. En haut, il est attaché à l'humérus immédiatement en arrière de la tête et à proximité du bord médial de la trochlée, aux bords de la cavité sigmoïde, et à l'arrière de l'épicondyle latéral à distance de la trochlée. En bas, il est fixé aux bords supérieur et latéral de l'olécrane, à la partie postérieure du ligament annulaire, et à l'ulna derrière l'encoche radiale. Les fibres transversales forment une solide bande en pont à travers la cavité sigmoïde, sous le couvert de cette bande, se trouve une petite poche de membrane synoviale et un bloc de graisse qui se projettent dans la partie supérieure de la fosse lorsque l'articulation est en extension. Dans la graisse sont dispersés quelques faisceaux fibreux, qui passent de la face profonde de la bande transversale à la partie supérieure de la cavité. Ce ligament est en relation, en arrière, avec le tendon du muscle triceps brachial et du muscle anconé.

Articulation du coude vue postérieure.
 

Le ligament latéral interne (ligament collatéral ulnaire)

 

Ce ligament triangulaire est une épaisse bande composée de deux parties, une antérieure et une postérieure unies par une mince partie intermédiaire. La partie antérieure, dirigé obliquement en avant, est attachée par son sommet à la partie antérieure et médiale de l'épicondyle de l'humérus, en bas par sa large base au bord médial du processus coronoïde. La partie postérieure, également de forme triangulaire, s'attache en haut, par son sommet, à la partie postérieure de l'extrémité inférieure de l'épicondyle médial; en bas, au bord médial de l'olécrane. Entre ces deux bandes quelques fibres intermédiaires descendent de l'épicondyle médial se fondre avec une bande transversale qui forme un ponts à travers l'encoche entre l'olécrane et le processus coronoïde. Ce ligament est en relation avec le muscle Triceps brachial et le muscle Fléchisseur ulnaire du carpe et le nerf cubital, et donne origine à une partie du muscle Fléchisseur superficiel des doigts.

Articulation du coude appareil ligamenteux interne.

 

Le Ligament Collatéral Radial (ligament latéral externe)

 

Ce ligament est une courte et étroite bande fibreuse, moins distinctes que le collatéral ulnaire, attaché, en haut, dans une dépression en dessous de l'épicondyle latéral de l'humérus; en bas, au ligament annulaire, certaines de ses fibres les plus postérieures passant par ce ligament, pour s'insérer sur le bord latéral de l'ulna. Il est intimement lié au tendon d'origine du muscle Supinateur.

Articulation du coude appareil ligamenteux externe.

 

 

Membrane synoviale

 

La membrane synoviale est vaste. Elle s'étend du bord de la surface articulaire de l'humérus, et longe la coronoïde, radiales et la cavité olécranienne de cet os, elle se réfléchit sur la face profonde de la capsule et forme une poche entre l'encoche radiale, la face profonde du ligament annulaire, et la circonférence de la tête du radius. Se projetant entre le radius et le cubitus dans la cavité un repli de la membrane synoviale, suggère une division de l'articulation, une huméro-radiale, et une, le huméro-ulnaire.

Articulation du coude appareil vue externe, synoviale injectée.

 

 

Entre la capsule et la membrane synoviale se trouvent trois masses de matière grasse: la plus importante, sur la fosse de l'olécrane, est enfoncée dans la fosse par le muscle Triceps brachial lors de la flexion, le second, au dessus de la fosse coronoïde, et la troisième, sur la fosse radiale , sont pressées par le muscle Brachial dans leur fosses respectives lors de l'extension.

 

Les muscles en relation avec l'articulation sont, en avant, le Brachial ; en arrière, le Triceps brachial et l'Anconé ; latéralement, le Supinateur, et le tendon d'origine commune des muscles extenseurs ; médialement, le tendon d'origine commune des muscles Fléchisseurs , et du muscle fléchisseur ulnaire du carpe.

Articulation du coude appareil coupe verticale antéro-postérieure passant par les becs olécrânien et coroïdien.

 

Les artères suppléant l'articulation sont issus de l'anastomose entre les branches collatérales profonde, supérieure et inférieure ulnaire de la brachiale, avec les branches antérieure, postérieure, et interosseuses de l'ulnaire, et les récurrentes de la branche radiale. Ces vaisseaux constituent un réseau anastomotique complet autour de l'articulation.

 

Les nerfs de l'articulation sont une brindille du cubital, qui passe entre le condyle et l'olécrane; un filament musculo-cutané, et deux du médian.

 

Articulation huméro-cubitale.

A, extrémité inférieure de l'humérus, b, cubitus, c, radius, d, extrémité inférieure du cubitus ; e extrémité inférieure du radius.
1, ligament latéral interne de l'articulalion huméro-cubitale. Ce ligament, confondu en partie avec le tendon, 2, du fléchisseur superficiel des doigts, s’étend de la tubérosité interne de l'humérus au côté interne de l`apopliyse coronoïde du cubitus. 3, bandelette tibreuse étendue de l’apophyse coronoïde a l’apophyse olécrane. 4, ligament postérieur. 5, ligament antérieur. 6, ligament mterosseux, dont les libres sont obliquement dirigées de haut en bas et de dehors en dedans, du bord interne du radius au bord externe du cubitus. 7, ouverture qui donne passage ét des vaisseaux. 8, corde ligamenteuse Weitbrecht. 9, tendon du muscle biceps brachial.

Articulation huméro-cubitale

A, extrémité inférieure de l’humérus ; B, extrémité supérieure du cubitus : C, extrémité supérieure du radius.
1, ligament latéral externe de l'articulation huméro-cubitale. Ce ligament, confondu avec les tendons, 2, 3, des muscles extenseuis des doigts et court supinateur, 4, naît du sommet de latubéosité externe de l'humérus : de la ses fibres sont se terminer en rayonnant, les unes sur le ligament annulaire du radius, les autres, 5, sur le côté externe de l`olécrane.

Articulation huméro-cubitale

A, extrémité inférieure de l'humérus ; B, extrémité supérieure du cubitus ; C, extrémité supérieure du radius.
1, 2, 3, ligament antérieur de l'articulation huméro-cubitale : il est composé de fibres verticales, de fibres obliques et de fibres transverses. 4. Iigament angulaire du radius. Ce ligament, disposé en forme d`anneau, s’insère par ses deux extrémités en avant et en arrière de la petite cavité sigmoïde du cubitus : il est intimement uni au ligament antérieur de l’artirulation huméro-cubitale, aux tendons des muscles ; 5, court supinaleur et 6, extenseur commun des doigts. 7, 8, tendons des muscles ; rond pronateur et fléchisseur des doigts ; 9, corde ligamenteuse de Weitbrecht ; 10 tendon du biceps brachial.
 

Mouvements.

 

L'articulation coude est constituée de trois parties différentes, à savoir, de l'articulation entre le cubitus et l'humérus, de celle entre la tête du radius et l'humérus, et de l'articulation radio ulnaire proximale. Toutes ces surfaces articulaires sont enveloppées par la membrane synoviale commune, et les mouvements d'ensemble de toute l'articulation devraient être étudiés de concert. La combinaison des mouvements de flexion et d'extension de l'avant-bras avec celles de la pronation et la supination de la main, qui est assurée par les deux sont exécutés comme s'il s'agissait d'une seule articulation, ce qui est indispensable à la précision des différentes mouvements minutieux de la main.

 

La partie de l'articulation entre le cubitus et l'humérus est une simple articulation en charnière, et permet des mouvements de flexion et l'extension. En raison de l'obliquité de la trochlée de l'humérus, ce mouvement ne se fait pas dans le plan antéropostérieur du corps de l'humérus. Lorsque l'avant-bras est étendue et supination, les axes du bras et l'avant-bras ne sont pas dans la même ligne, le bras forme un angle obtus avec l'avant-bras, la main et l'avant-bras dirigés latéralement. Lors de la flexion, cependant, l'avant-bras et la main ont tendance à s'approcher de la ligne médiane du corps, et permettre ainsi à la main d'accéder facilement au visage. L'adaptation précise de la trochlée de l'humérus, avec ses proéminences et ses dépressions, à l'encoche semi lunaire du cubitus, empêche tout mouvement latéral. Le mouvement de flexion est produit par l'action du muscle Biceps brachial et du muscle Brachial, assistée par le muscle Brachioradial et les muscles découlant du condyle de l'humérus, l'extension, par le muscle Triceps brachial et le muscle Anconé, assistés par les extenseurs du poignet, l'extenseur commun des doigts , et l'extenseur propre du petit doigt.

 

L'articulation entre la tête du radius l'extrémité distale de l'humérus est une arthrodie. En elles même, les surfaces osseuses permettraient de constituer une énarthrose et permettraient des mouvements dans toutes les directions, si ce n'était le ligament annulaire, par lequel la tête du radius est liée à l'encoche radiale de l'ulna, et qui empêche toute séparation des deux os latéralement. C'est ce même ligament qui prévient toute dislocation qui, autrement, aurait tendance à se produire, du fait de la faible profondeur de la cupule de la tête. En fait, sans ce ligament, le tendon du muscle Biceps brachial serait susceptible de tirer la tête du radius hors de l'articulation. La tête radiale n'est pas complètement en contact avec l extrémité distale de l'humérus dans toutes les positions de l'articulation. Elle n'occupe que la partie antérieure et inférieure l'extrémité distale de l'humérus, de sorte qu'en extension complète une partie de la tête radiale peut être clairement perçue eu arrière de l'articulation. En flexion complète la tête radiale est entravée par la compression des parties molles environnantes, de sorte que les mouvements les plus amples de rotation du radius sur l'humérus (la pronation et la supination) se déroulent en semi flexion, position par laquelle les deux surfaces articulaires sont en contact le plus intime. Flexion et extension du coude sont limitées par la pression sur les structures en avant et en arrière de l'articulation ; la limitation de la flexion est également aidée par le contact avec les structures molles de l'avant-bras et du bras.

 

Dans toute position de flexion ou extension, le radius, entraînant la main avec lui, peut être tourné dans l'articulation radio-ulnaire proximale. La main est directement articulée seulement à la face inférieure du radius, et l'encoche cubitale de l'extrémité inférieure du radius se déplace autour de la partie inférieure du cubitus. Ce dernier est séparé de l'articulation du poignet par le disque articulaire. Ainsi, la rotation de la tête du radius autour d'un axe passant par le centre de la tête radiale de l'humérus imprime un mouvement circulaire à la main par le biais d'un très grand arc de cercle.

Commentaires (0)

Il n'y a pas encore de commentaire posté.

Ajouter vos commentaires

  1. Poster un commentaire en tant qu'invité. S'inscrire ou se connecter à votre compte.
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre localisation

Ce site internet met des documents à votre disposition seulement et uniquement à titre d'information. Ils ne peuvent en aucun cas remplacer la consultation d'un médecin ou les soins prodigués par un praticien qualifié et ne doivent par conséquent jamais être interprétés comme pouvant le faire.

Connexion