L'articulation sterno-costo-claviculaire est une énarthrose avec trois degrés de liberté. Elle est constituée sur le plan osseux par l'extrémité sternale de la clavicule, la partie supérieure et latérale du manubrium sternal, et le cartilage de la première côte. La surface articulaire de la clavicule est beaucoup plus grande que celle du sternum, et est recouverte par une couche de cartilage, qui est beaucoup plus épais au niveau de l’extrémité.

L'articulation sterno-costo-claviculaire est une énarthrose avec trois degrés de liberté. Elle est constituée sur le plan osseux par l'extrémité sternale de la clavicule, la partie supérieure et latérale du manubrium sternal, et le cartilage de la première côte. La surface articulaire de la clavicule est beaucoup plus grande que celle du sternum, et est recouverte par une couche de cartilage, qui est beaucoup plus épais  au niveau de l’extrémité. Les ligaments de cette articulation sont :

  • La capsule articulaire
  • Le ligament sterno-claviculaire antérieur
  • Le ligament sterno-claviculaire postérieur
  • Le ligament inter-claviculaire
  • Le ligament costo-claviculaire
  • Le disque articulaire

La capsule articulaire

La capsule articulaire entoure l'articulation et change en épaisseur et en force. En avant et arrière elle est très épaisse, et forme les ligaments sterno-claviculaires antérieurs et postérieurs ; mais en haut, et particulièrement en bas, elle est mince et tient plus  du tissu de remplissage  que du véritable tissu fibreux.

 

Le ligament sterno-clavicualire antérieur

 

Le ligament sterno-claviculaire antérieur est une large bande de fibres, couvrant la face antérieure de l'articulation ; il est attaché en haut à la partie antéro-supérieure de l’extrémité sternale de la clavicule, et, se dirige obliquement en bas et médialement. Il est attaché en bas à la partie antéro-supérieure du manubrium sternal. Ce ligament est recouvert par la partie de sternale du muscle sterno-cleido-mastoidien ; en arrière il est en relation avec la capsule, le disque articulaire, et les deux membranes synoviales.

 

Le ligament sterno-claviculaire postérieur

 

Le ligament sterno-claviculaire postérieur est une bande de fibres homogènes, couvrant la surface postérieure de l'articulation ; il est attaché en haut et en arrière à l’extrémité sternale de la clavicule, et, se dirige obliquement en bas et médialement, pour se fixer à la partie postérieure de la partie supérieure du manubrium sternal. Il est en rapport avec, en avant, le disque articulaire et les membranes synoviales ; en arrière avec le muscle sterno-hyoïdien et le muscle sterno-thyroïdien.

 

Le ligament interclaviculaire

 

Ce ligament est une bande aplatie, qui varie considérablement en forme et en taille selon les individus, il est incurvé de la partie supérieure de l'extrémité sternale de la clavicule à celui de l'autre, et est également attaché à la marge supérieure du sternum. Il est en relation, en avant, avec le muscle sterno-cléido-mastoïdien ; en arrière, avec le muscle sterno-thyroïdien.

 

Le ligament costo claviculaire

 

Ce ligament est court, plat, fort, et de forme rhomboïde. Attaché en bas à la pièce supérieure et médiale du cartilage de la première côte, il monte obliquement vers l'arrière et latéralement, et est fixe en haut à la tubérosité costale sur la surface inférieure de la clavicule. Il est en relation, en avant, avec le tendon d'origine du muscle sous-clavier ; en arrière, avec la veine sous-clavière.

 

Le disque articulaire

 

Le disque articulaire est plat et presque circulaire, interposé entre les surfaces articulaires du sternum et la clavicule. Il est attaché, en haut sur le bord supérieur et postérieure de la face articulaire de la clavicule ; au-dessous au cartilage de la première côte, près de sa jonction avec le sternum ; et par sa circonférence aux ligaments sterno-claviculaire inter-claviculaire et claviculaires antérieurs et postérieurs. Il est plus épais à la circonférence, particulièrement à son haut et sa partie arrière, qu'en son centre. Elle divise l’articulation en deux cavités, qui possèdent leurs propres membranes synoviales.

 

La membrane synoviale

 

Des deux membranes synoviales qui se trouvent dans cette articulation, la partie latérale se réfléchie de l'extrémité sternale de la clavicule, au-dessus de la surface adjacente du disque articulaire, et autour de la marge de la facette sur le cartilage de la première côte ; le médial est attaché à la bordure de la surface articulaire du sternum et revêt  la surface adjacente du disque articulaire ; la dernière est la plus grande des deux.

Rapports

 

Rapports de l'articulations sterno-costo-claviculaire.

La ligne MM indique le plan médian ou sagittal.)

1 et 1' chef sternal et chef claviculaire du muscle stemo-cléido-mastoïdien. - 2, sterno-cléido-hyoïdien. - 3, sterno- thyroïdien. - 4, tronc brachio-céphalique artériel, dont le trajet est indiqué par un pointillé rouge. - 5, carotide primitive. - 6, artère sous-clavière. - 7, mammaire interne (en pointillé). - 8, vertébrale. - 9, tronc thyro-cervical. - 10, thyroïdienne de Neubauer. - 11, jugulaire interne gauche. - 12, veine sous-clavière. - 13, tronc brachio-céphalique veineux du côté gauche. - 13', tronc brachio-céphalique veineux du côté droit, coupé immédiatement au-dessous de son origine. - 14, trachée-artère. - 15, oesophage. - 16, 16', nerfs pneumogastriques droit et gauche. - 17, nerf phrénique. - 18, 18', nerfs récurrents droit et gauche. - 19, canal thoraciquc. - 20, jugulaire externe gauche à son abouchement dans la sous-clavière. - 21, vestiges du thymus.

Mouvements

Cette articulation admet une quantité limitée de mouvement dans presque chaque direction vers le haut, en bas, en arrière, vers l'avant, aussi bien que le circumduction. Quand ces mouvements ont lieu dans l’articulation, la clavicule dans son mouvement emporte la scapula avec elle, cet os glissant sur la surface externe du thorax. Cette articulation forme donc le centre à partir duquel tous les mouvements de la charnière de support de l'épaule commencent, et est le seul point d'articulation de la ceinture scapulaire avec le tronc. Les mouvements ascendants et descendants à proprement parlé de l'épaule ont lieu entre la clavicule et le disque articulaire, l'os tournant sur le ligament sur un axe dirigé de l’avant vers l'arrière par sa propre facette articulaire ; quand l'épaule est déplacée en avant et vers l'arrière, la clavicule, avec le disque articulaire roule en avant et en arrière sur la surface articulaire du sternum, tournant, avec un mouvement coulissant, autour d'un axe dessiné presque verticalement par le sternum ; dans la circumduction de l'épaule, qui est composée de ces deux mouvements, la clavicule tourne sur le disque articulaire et l’extrémité, avec la clavicule, et roule sur le sternum.  L'ascension de l’épaule est limitée principalement par le ligament costo-claviculaire ; la descente, par le ligament inter-claviculaire et le disque articulaire. Les muscles qui soulèvent l’épaule sont les fibres supérieures du muscle trapèze, du muscle angulaire de l'omoplate, et de la tête claviculaire du muscle sterno-cléido-mastoïdien, aidée dans une certaine mesure par le muscle rhomboïde, qui tirent le bord vertébral de la scapula vers l'arrière et vers le haut et ainsi soulèvent l'épaule. L’abaissement de l’épaule est principalement effectuée par la gravité aidée par les fibres mineures et inférieures du sous-clavier, du muscle petit pectoral du muscle trapèze. L'épaule est dirigée vers l’arrière par le muscle rhomboide et les fibres moyennes et inférieures du muscle trapèze, et vers l’avant par le muscle grand dentelé et le muscle petit pectoral.

Commentaires (0)

Il n'y a pas encore de commentaire posté.

Ajouter vos commentaires

  1. Poster un commentaire en tant qu'invité. S'inscrire ou se connecter à votre compte.
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre localisation

Ce site internet met des documents à votre disposition seulement et uniquement à titre d'information. Ils ne peuvent en aucun cas remplacer la consultation d'un médecin ou les soins prodigués par un praticien qualifié et ne doivent par conséquent jamais être interprétés comme pouvant le faire.

Connexion