­Cette articulation est une arthrodie. ­

­

Surfaces articulaires de l'articulation péronéo-tibiale supérieure

 

Tibia

 

La facette tibiale est située sur la face postérieure de la tubérosité externe du tibia, à la jonction de cette face postérieure avec la face externe, à 15 mm environ au-dessous du plateau tibial. De forme ovalaire, à grand axe transversal, parfois triangulaire, elle regarde en bas et en arrière.

 

Péroné

 

La facette péronéale, de forme correspondante, mais plus allongée transversalement, regarde en haut et en avant sa partie la plus élevée répond à l'apophyse styloïde.

 

Ces deux facettes sont à peu près planes toutefois, à bien regarder, la facette tibiale, légèrement convexe, repose dans une légère concavité de la facette péronéale.

 

Une couche de cartilage hyalin épaisse de 1 à 2 mm revêt ces deux facettes.

 

Moyens d'union de l'articulation péronéo-tibiale supérieure

 

Capsule de l'articulation péronéo-tibiale supérieure

 

La capsule de l'articulation péronéo-tibiale supérieure, capsule fibreuse, en forme de manchon, s'insère sur le pourtour des surfaces articulaires toutefois, à la partie antéro-supérieure, elle s'avance d'environ 5 mm au delà du rebord cartilagineux de la facette tibiale.

 

Ligaments de l'articulation péronéo-tibiale supérieure

 

La capsule est renforcée en dehors et en dedans par deux ligaments le ligament externe et le ligament interne.

 

Le ligament péronéo-tibial externe

 

Le ligament péronéo-tibial externe (antérieur des auteurs) est formé de gros trousseaux fibreux qui se dirigent horizontalement, d'arrière en avant, du péroné vers la face externe de la tubérosité externe du tibia. Il est masqué par les tendons péronier et tibial du muscle biceps, et par les faisceaux supérieurs de l'extenseur commun des orteils. A travers les interstices de ses faisceaux jouent des pelotons adipeux.

 

La force du ligament péronéo-tibial externe est extrême elle surprend de prime abord, et n'est pas en rapport avec la fonction de limiter les mouvements si peu étendus de l'articulation mais en raison de la résistance à l'action du biceps, muscle puissant, dont les contractions tendraient à séparer le péroné du tibia.

 

Le ligament péronéo-tibial interne

 

Le ligament péronéo-tibial interne (postérieur des auteurs), beaucoup plus faible que te précédent, mais occupant comme lui un plan sagittal, est formé de quelques trousseaux descendant de la partie supérieure et interne du contour de la facette tibiale vers la partie correspondante du contour de la facette péronéale. Il est recouvert et renforcé par un des faisceaux d'insertion du soléaire.

 

En haut, l'interligne articulaire répond à la gouttière péronéo-tibiale, dans laquelle glisse le tendon du poplité en cet endroit la capsule, d'une minceur extrême, n'est souvent représentée que par la paroi synoviale parfois celle-ci présente en ce point un orifice en forme de fente par lequel une communication s'établit entre la synoviale de l'articulation péronéo-tibiate supérieure et la grande synoviale du genou. En bas, la capsule, renforcée par quelques trousseaux fibreux, infiltrés de graisse, répond à la partie supérieure du ligament interosseux.

 

Synoviale de l'articulation péronéo-tibiale supérieure

 

La synoviale, qui revêt entièrement la capsule fibreuse, présente toujours un cul-de-sac antérieur sous le ligament péronéo-tibial externe.

 

Rapports

 

L'articulation est en rapport en avant avec les fibres supérieures du jambier antérieur et du long péronier latéral en arrière, avec le muscle poplité et le soléaire; rappelons que le col du péroné est contourné par le sciatique poplité externe, et que le biceps enveloppe la tête péronéale.

 

Vaisseaux et nerfs

 

L'articulation péronéo-tibiale supérieure reçoit ses artères de la poplitée par l'articulaire inférieure externe, et de la tibiale antérieure par la récurrente tibiale antérieure. Elle reçoit des rameaux du nerf sciatique poplité externe.

 

Mouvements

 

Les mouvements de cette articulation sont surtout des mouvements de glissement transversal ils sont liés aux mouvements si intéressants de l'extrémité inférieure du péroné.

 

D'après P. Poirier Traité d'anatomie humaine.

­­

Commentaires (0)

Il n'y a pas encore de commentaire posté.

Ajouter vos commentaires

  1. Poster un commentaire en tant qu'invité. S'inscrire ou se connecter à votre compte.
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre localisation

Ce site internet met des documents à votre disposition seulement et uniquement à titre d'information. Ils ne peuvent en aucun cas remplacer la consultation d'un médecin ou les soins prodigués par un praticien qualifié et ne doivent par conséquent jamais être interprétés comme pouvant le faire.

Connexion