L'articulation péronéo-tibiale inférieure ; union de l'extrémité inférieure du tibia et du péroné se fait par un mode tout particulier qui se rapproche de l'amphiarthrose.

­

Surfaces articulaires de l'articulation péronéo-tibiale inférieure

On s'accorde a décrire deux facettes allongées d'avant en arrière, l'une, tibiale, concave, recevant l'autre, péronière, convexe. Voici ce qui est à la gouttière verticale et rugueuse, creusée sur la face externe de l'extrémité tibiale, la malléole péronière oppose une surface plane nu même légèrement excavée, de sorte que le contact entre ces surfaces, ainsi conformées, ne peut s'établir directement qu'au niveau de leurs bords entre leurs parties centrales, existe un interstice que viennent combler des ligaments et une grosse frange synoviale. A leur partie inférieure seulement, ces surfaces restent libres, sur une hauteur de quelques millimètres, et là elles sont simplement revêtues d'un périoste mince sur le tibia, plus épais sur le péroné un prolongement, de la synoviale tibio-tarsienne tapisse cette portion inférieure.

En somme, l'articulation péronéo-tibiale inférieure représente un simple diverticule de l'articulation tibio-tarsienne.

Dans des cas très rares, un revêtement cartilagineux apparait a la partie antérieure des deux facettes, qui restent toujours séparées dans leurs deux tiers postérieurs par un espace large de 1 ou 3 millimètres dans lequel joue une grosse frange synoviale.

Moyens d'union de l'articulation péronéo-tibiale inférieure

Au nombre de trois, les ligaments entourent d'une capsule épaisse les parties antérieure, postérieure et supérieure de cette articulation, largement ouverte par sa partie inférieure dans l'articulation tibio-tarsienne.

Ligament antérieur

Epais et nacré, ce ligament est formé de trousseaux nombreux qui s'attachent sur le tibia au bord antérieur de la gouttière péronière, ou leur insertion, large, empiète sur la face antérieure de l'os : de la les fibres descendent obliquement en dehors vers la face antérieure de la malléole externe sur laquelle elles se fixent.

Ligament postérieure

Plus large et beaucoup plus épais que l'antérieur, il se compose de trousseaux fibreux qui s'attachent au bord postérieur de la gouttière tibiale et sur la face postérieure du tibia cette insertion, haute et large de près de deux centimètres, occupe tout l'angle externe de l'extrémité tibiale. De là, les fibres se dirigent obliquement en dehors et vont s'insérera toute la largeur de la face postérieure de la malléole péronière les faisceaux superficiels sont plus longs que les faisceaux profonds. On peut juger de la force de ce ligament par son épaisseur qui atteint près d'un centimètre.

Ces deux ligaments antérieur et postérieur masquent l'interligne tibio-péronier inférieurement ils le débordent, surtout en arrière, formant là une paroi fibreuse qui complète la mortaise tiblo- péronière ; nous constaterons bientôt que c'est la portion profonde si épaisse du ligament postérieur qui biseaute par frottement le bord externe de la poulie astragalienne.

Ligament interosseux

Interposé aux deux os et empêchant tout contact direct entre eux, il est formé de trousseaux fibreux, descendant très obliquement des rugosités qui forment le fond de la gouttière tibiale vers la face interne de la malléole péronière sur laquelle ses fibres s'avancent jusqu'au cartilage de la facette astragalienne; quelques fibres, descendant du péroné vers le tibia, s'entrecroisent avec les précédentes. L'épaisseur de ce ligament est celle des surfaces en présence son tissu dense est de couleur rougeâtre par mélange de vaisseaux et de graisse. Bien qu'il continue le ligament interosseux de la jambe, il ne lui ressemble en rien et mérite d'être décrit à part comme moyen d'union propre à l'articulation péronéo-tibiale inférieure.

Synoviale de l'articulation péronéo-tibiale inférieure

C'est un simple cul-de-sac de la synoviale tibio-tarsienne il s'élève à une hauteur de 10 a 12 millimètres entre les deux os. Ce cul-de-sac est généralement subdivisé en deux chambres par une grosse frange adipeuse, rougeâtre, qui se détache de la facette péronière, occupe l'espace laissé libre entre les deux os, surtout à leur partie postérieure, et vient faire saillie dans l'angle externe de la mortaise tibio-péronière. Le jeu de cette frange synoviale est intéressant à étudier.

Rapports de l'articulation péronéo-tibiale inférieure

L'articulation péronéo-tibiale inférieure est en rapport en avant avec le tendon péronier antérieur, et en arrière avec les tendons des péroniers latéraux.

Vaisseaux et nerfs de l'articulation péronéo-tibiale inférieure

Les artères de l'articulation péronéo-tibiale inférieure sont des branches de la péronière antérieure, de la péronière postérieure et de la tibiale antérieure.

Les nerfs viennent du tibial antérieur et du nerf saphène externe.

Mouvements de l'articulation péronéo-tibiale inférieure

Fléchissez le pied au maximum, vous constaterez que la mortaise tibio-péronière s'élargit par la pénétration du coin astragalien, coin à base antérieure; le tibia et, le péroné s'écartent, les ligaments péronéo-tibiaux inférieurs sont tendus et la grosse frange synoviale rentre dans l'interligne péronéo-tibial. Au contraire, si par un mouvement d'extension forcée, vous amenez dans la mortaise tibio-péronière la partie la moins large du coin astragalien, la mortaise se rétrécit, le péroné se rapproche du tibia, les ligaments péronéo-tibiaux inférieurs sont relâchés, et la frange synoviale, expulsée de l'interligne péronéo-tibial, vient faire saillie dans l'angle externe de la mortaise.

Ainsi, la mortaise tibio-péronière, élastique, s'accommode aux dimensions de l'astragale, assurant ainsi dans toutes les positions le contact entre les surfaces articulaires de l'articulation tibio-tarsienne. Au point de vue providentiel, on peut dire que cette mortaise élastique court moins de risques qu'une mortaise formée d'une seule pièce. Les mouvements de glissement dans l'articulation péronéo-tibiale supérieure sont liés à ces mouvements d'écartement et de rapprochement qui se passent dans l'articulation péronéo-tibiale inférieure.

­

Commentaires (0)

Il n'y a pas encore de commentaire posté.

Ajouter vos commentaires

  1. Poster un commentaire en tant qu'invité. S'inscrire ou se connecter à votre compte.
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre localisation

Ce site internet met des documents à votre disposition seulement et uniquement à titre d'information. Ils ne peuvent en aucun cas remplacer la consultation d'un médecin ou les soins prodigués par un praticien qualifié et ne doivent par conséquent jamais être interprétés comme pouvant le faire.

Connexion