D'après Sappey, elles appartiennent au groupe des diarthro-amphiarthroses, c'est-à-dire qu'elles participent à la fois des articulations mobiles et des articulations semi-mobiles.
L'extrémité antérieure de chaque côte s'unit au cartilage correspondant d'une façon toute particulière, par continuité.

L'extrémit­é costale présente pour cette union une fosse semi-ovoïde, a grand axe vertical, a surface inégale. L'extrémité correspondante du cartilage pénètre dans cette fossette.

 

La continuité du périoste avec le périchondre achève cette union.

 

Ce site internet met des documents à votre disposition seulement et uniquement à titre d'information. Ils ne peuvent en aucun cas remplacer la consultation d'un médecin ou les soins prodigués par un praticien qualifié et ne doivent par conséquent jamais être interprétés comme pouvant le faire.

Connexion