Index de l'article

Le tronc cervico-intercostal se détache de la face postérieure de la sous-clavière au même niveau que la mammaire Interne. Il se porte en bas et en arrière et pénètre dans la fossette sus-rétro-pleurale (Sébileau), fossette limitée en-dedans par la bandelette vertébro-pleurale, en dehors par le muscle pleuro-transversaire et le ligament costo-pleural ; il passe en dehors du ganglion de Neubauer qui occupe la partie la plus interne de cette fossette et, après un parcours de 8 à 10 mm environ, se divise en deux branches terminales.

 

Ces deux branches sont : l'artère intercostale supérieure et l'artère cervicale profonde.


 

Artère intercostale supérieure

Branche de bifurcation inférieure du tronc cervico-intercostal, l'artère intercostale supérieure (Syn. A. intercostatis suprema A. intercostalis prima) se porte verticalement en bas, jusqu'au troisième espace intercostal au niveau duquel elle se termine. Dans ce trajet descendant elle répond en avant, à la plèvre pariétale; en arrière, au col de la première et de la deuxième côte et aux deux premiers nerfs dorsaux qu'elle croise perpendiculairement en dedans, au tronc du sympathique qui lui est parallèle.

Au niveau de chaque espace intercostal qu'elle croise, elle fournit : 1° un rameau dorso-spinal, qui a la même distribution que les rameaux dorso-spinaux des Intercostales aortiques ; 2° un rameau intercostal proprement dit, qui se comporte comme les intercostales aortiques et vient s'anastomoser en avant avec les artères intercostales antérieures, fournies par l'artère mammaire interne.

Ce rameau intercostal fournit des branches perforantes qui s'anastomosent avec les branches thoraciques de l'artère axillaire.

Le volume de l'artère intercostale supérieure est des plus variables; quelquefois elle est réduite à un ramuscule très grêle et les artères intercostales des premiers espaces sont fournis par l'aorte thoracique. L'artère intercostale supérieure peut se terminer dans le deuxième espace; plus rarement elle descend jusqu'au quatrième.

Variétés

Son volume peut être plus considérable ; elle peut descendre jusqu'au cinquième ou sixième espace intercostal. Quain l'a vue passer par le trou de l'apophyse transverse de la septième vertèbre cervicale. L'artère intercostale peut fournir une artère bronchique, une artère pour le canal vertébral (Quain), une artère mammaire interne accessoire


 

Artère cervicale profonde

Branche de bifurcation supérieure du tronc cervico-intercostal, l'artère cervicale (Syn. Cervicalis profunda ; Latin :cervicalis posterior) se porte dès son origine en haut et en arrière. Elle passe au-dessus du huitième nerf cervical, s'engage entre le col de la première côte et l'apophyse transverse de la septième vertèbre cervicale, puis monte verticalement, entre le muscle transversaire épineux et le muscle grand complexus, dans lesquels elle s'épuise.

Au moment où l'artère cervicale profonde vient de contourner le col de la première côte, elle donne un rameau descendant qui va s'anastomoser avec l’artère scapulaire postérieure. Dans sa portion verticale, elle donne de nombreux rameaux qui se dirigent en dehors, se distribuent au muscle petit complexus, au muscle splenius et à muscle angulaire de l'omoplate.

Variétés

Elle peut être très réduite; elle est alors suppléée par les rameaux cervicaux de l'artère vertébrale, par l'artère scapulaire postérieure ou par une branche anormale de l'artère thyroïdienne inférieure ou de l'artère cervicale ascendante. Elle peut passer entre les apophyses transverses de la septième et de la sixième, ou même de la sixième et de la cinquième cervicales. On l'a vue donner une artère vertébrale accessoire.

D'après traité d'anatomie par P.Poirier.

Commentaires (0)

Il n'y a pas encore de commentaire posté.

Ajouter vos commentaires

  1. Poster un commentaire en tant qu'invité. S'inscrire ou se connecter à votre compte.
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre localisation

Ce site internet met des documents à votre disposition seulement et uniquement à titre d'information. Ils ne peuvent en aucun cas remplacer la consultation d'un médecin ou les soins prodigués par un praticien qualifié et ne doivent par conséquent jamais être interprétés comme pouvant le faire.

Connexion