Index de l'article

 

Artère cervicale ascendante

Deuxième branche du tronc thyro-bicervico-scapulaire, l'artère cervicale ascendante (Syn. : Branche cervicale de la thyroïdienne supérieure ; Latin : Cervicalis ascendens), se porte dès son origine verticalement en haut; elle repose d'abord sur le muscle scalène antérieur longée en dehors par le nerf phrénique, recouverte par le muscle scapulo-hyoidien et l'aponévrose moyenne. Elle vient ensuite se placer sur les tubercules antérieurs des apophyses transverses des vertèbres cervicales, et chemine là entre les insertions du scalène antérieur en dehors, du muscle long du cou et du muscle droit antérieur en dedans. Elle se termine ordinairement au niveau de la troisième vertèbre cervicale. Dans son trajet, elle donne des rameaux musculaires et des rameaux spinaux. Les premiers se distribuent au muscle long du cou, au muscle grand droit antérieur et au muscle scalène antérieur. Les rameaux spinaux s'engagent dans la gouttière des apophyses transverses, passent en avant des nerfs cervicaux en arrière de l'artère vertébrale, et pénètrent par les trous de conjugaison dans la cavité rachidienne.

Variétés

Elle peut manquer ou présenter un volume anormal et remplacer alors en totalité ou en partie la cervicale profonde, elle peut donner naissance à la mammaire interne ou à l'occipitale.

Ce site internet met des documents à votre disposition seulement et uniquement à titre d'information. Ils ne peuvent en aucun cas remplacer la consultation d'un médecin ou les soins prodigués par un praticien qualifié et ne doivent par conséquent jamais être interprétés comme pouvant le faire.

Connexion