L’artère pulmonaire transporte le sang veineux du ventricule droit aux deux poumons. Veineuse par son contenu, elle est artérielle par son origine, son mode de distribution et sa constitution anatomique, d’où le nom de veine artérielle (vena arteriosa) que lui donnaient les anciens anatomistes. Nous rattacherons à l’artère pulmonaire le canal artériel du fœtus et aussi le ligament artériel qui, chez l’adulte, représente le reliquat de ce dernier vaisseau.

Le tronc de l’artère pulmonaire se bifurque, avons-nous dit plus haut, en artère pulmonaire droite et artère pulmonaire gauche. Chacune d'elles se porte vers le poumon correspondant et- s'y termine suivant une modalité que nous étudierons plus tard, à propos des poumons.

L'artère pulmonaire nous offre chez le fœtus une disposition spéciale, en raison des relations intimes qu’elle présente avec le canal artériel et, par l'intermédiaire de celui-ci, avec l’aorte thoracique.

Le tronc de l’artère pulmonaire se détache de la base du cœur, où elle fait suite, comme nous l’avons vu, à l’infundibulum du ventricule droit. De là, elle se porte obliquement de bas en haut, de droite à gauche et d’avant en arrière, en décrivant dans son ensemble une légère courbe à concavité dirigée en arrière et à droite.

Ce site internet met des documents à votre disposition seulement et uniquement à titre d'information. Ils ne peuvent en aucun cas remplacer la consultation d'un médecin ou les soins prodigués par un praticien qualifié et ne doivent par conséquent jamais être interprétés comme pouvant le faire.

Connexion