La voüte du crane a pour limite sur le squelette une ligne qui, partie de la bosse nasale en avant, longe l'arcade orbitaire, l'apophyse orbitaire externe, l'arcade zygomatique, la face inférieure du conduit auditif externe, le sommet de l'apophyse mastoïde, la ligne courbe occipitale supérieure, et aboutit en arrière à la protubérance occipitale externe.

La voûte du crâne, ainsi délimitée, se décompose de chaque côté en trois régions distinctes la première, qui est la plus grande, s'étend des arcades sourcilières en avant à la ligne courbe occipitale supérieure en arrière, et à la ligne courbe temporale sur les cotes celle de droite et celle de gauche forment en réalité une seule région, la région occipito-frontale ; la deuxième, bien circonscrite, en haut, en avant et en arrière, par la ligne courbe temporale, a pour limite inférieure l'arcade zygomatique c'est la région temporale la troisième est assez exactement représentée par l'apophyse mastoïde et constitue la région mastoïdienne.

Certains auteurs rattachent en outre à la voûte du crane une quatrième région, dite sous-occipitale correspondant à ce que l'on désigne sous le nom de fossette de la nuque il .m'a semblé que cette partie, ayant pour centre l'articulation occipito-atloïdienne, se rapportait plus logiquement à la topographie du cou.

Nous décrirons donc successivement à la voûte du crâne les trois régions suivantes

Région occipito-frontale

Région temporale

Région mastoïdienne.

D'après Traité d'anatomie topographique avec applications à la chirurgie par T. Tillaux

Si l'on accepte que la région temporale a pour limite externe la peau, pour limite interne l'encéphale (et c'est ainsi qu'il faut, selon moi, la comprendre), on voit que les artères doivent être divisées en trois groupes groupe sous-cutané, groupe sous-aponévrotique, groupe sous-osseux. Le premier groupe comprend l'artère temporale superficielle le second, les artères décrites sous le nom de temporale moyenne et temporales profondes ; le troisième, la méningée moyenne : un instrument vulnérant porté dans la région temporale rencontrera nécessairement ces trois groupes d'artères.

Les couches qui composent la région temporale sont, les unes communes a la voûte du crâne et à la tempe, les autres particulières à cette dernière région.

Située de chaque côté sur les parties latérales du crâne, la région temporale présente sur le squelette des limites nettement accusées l'apophyse orbitaire externe du frontal et l'os malaire en avant, le conduit auditif externe et la base de l'apophyse mastoïde en arrière, le bord supérieur de l'arcade zygomatique en bas et la ligne courbe temporale en haut, constituent ces limites elle est représentée par ce qu'on appelle en ostéologie la fosse temporale.

 

 

 

Placées en dehors de l'aponévrose temporale, ces couches nous sont déjà connues cependant elles subissent, en passant du vertex à la tempe, des modifications qu'il importe de signaler. De plus, cette étude formera le complément de la région occipito-frontale, en nous indiquant la manière dont se comportent les téguments du crâne à leurs extrêmes limites.

Les vaisseaux de la région occipito-frontale se divisent en artériels, veineux et lymphatiques.
La région occipito-frontale est avec la région temporale et la région mastoïdienne l'une des trois régions que l'on peut décrire l'anatomie topographique à la voûte du crâne.­ ­

Ce site internet met des documents à votre disposition seulement et uniquement à titre d'information. Ils ne peuvent en aucun cas remplacer la consultation d'un médecin ou les soins prodigués par un praticien qualifié et ne doivent par conséquent jamais être interprétés comme pouvant le faire.

Connexion