Elles sont extrêmement variées mais vont le plus souvent déclencher une réaction inflammatoire par le biais de la nécrose cellulaire.

Causes exogènes de l'inflammation aigue

 

Tous les traumatismes mécaniques qu'ils s'accompagnent ou non d'une plaie.

 

Les agents chimiques et notamment les toxiques, tels que les acides et les bases qui sont très agressifs peuvent entraîner directement par lyse cellulaire une réaction inflammatoire. La cellule lésée peut être épithéliale ou conjonctive ; une modalité particulière de réaction inflammatoire d'origine chimique est celle que l'on observe dans le tissu cellulaire sous cutané après perfusion d'antimitotiques normalement administrés par voies veineuses.

 

Les agents physiques : ultraviolets (coup de soleil), radiations ionisantes et l'on peut y rajouter également les brûlures et le froid.

 

Les micro-organismes : bactéries, virus, parasites, agents fungiques. Les bactéries peuvent donner une nécrose cellulaire soit directe soit par le biais de toxines alors que les virus ont un effet cyto-destructeur direct.

 

Les causes endogènes

 

Les ischémies aiguës secondaires à une thrombose vasculaire vont provoquer une nécrose cellulaire c'est-à-dire un infarctus et l'on observera autour de la zone nécrosée une réaction inflammatoire.

 

Certaines réactions antigènes-anticorps et il s'agit alors d'une réaction inflammatoire d'origine immunitaire (Ex. : inflammation de la muqueuse bronchique au cours de la crise d'asthme ou de la muqueuse nasale dans les rhinites allergiques).

 

Certains précipités cristallins comme les cristaux d'urate vont déclencher une réaction inflammatoire exemplaire par la rougeur, la douleur et l'oedème et c'est alors la crise aigue de goutte. Pour résumer ces étiologies, il faut souligner qu'infection n'est pas synonyme d'inflammation puisque les infections ne représentent qu'une des étiologies du processus inflammatoire. On peut reprendre en ce qui concerne les étiologies le langage militaire que nous avons déjà utilisé dans la description du territoire de l'inflammation. De la même façon qu'une guerre peut être civile ou étrangère, la réaction inflammatoire peut être d'origine endogène ou due à un agresseur exogène.

 

Enfin, il faut savoir qu'il existe des inflammations dites "physiologiques" comme par exemple l'éruption dentaire chez l'enfant qui s'accompagne d'une inflammation de la muqueuse gingivale.

Commentaires (0)

Il n'y a pas encore de commentaire posté.

Ajouter vos commentaires

  1. Poster un commentaire en tant qu'invité. S'inscrire ou se connecter à votre compte.
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre localisation

Ce site internet met des documents à votre disposition seulement et uniquement à titre d'information. Ils ne peuvent en aucun cas remplacer la consultation d'un médecin ou les soins prodigués par un praticien qualifié et ne doivent par conséquent jamais être interprétés comme pouvant le faire.

Connexion