Herpes 6 (HHV-6)

 

Herpèsviridae - βHerpès virinae

 

Décrit par Salahuddin en 1986 chez des patients présentant des syndromes lymphoprolifératifs, dont certains patients séropositifs VIH.

 

Le virus

 

C’est un Bétaherpes virinae. Il en existe deux types HHV-6 A et 6 B. Il est proche du CMV -duHHV7

 

2 variants A et B

 

virus persistant dans les lymphocytes (infections latentes - réactivations)

 

La clinique

 

90 % des adultes ont des anticorps anti HHV-6

 

La primoinfection

 
  • est précoce elle a lieu dans l'enfance.
  • est inapparente dans 60 à 70 % des cas.
  • exanthème subit ou 6ème maladie ou roséole infantile.
  • complications respiratoires, hépatiques, neurologiques
 
 
 
 

chez l'adulte : lymphadénopathies, rôle dans les néoplasies, les maladies chroniques ou autoimmunes ?

 

chez le transplanté : réactivations - rejet de greffe

 

latence : lymphocytes - epithélium des vaisseaux et des glandes salivaires.

 

Le diagnostic

 

prélèvements :

 
  • salive lymphocytes CD4+.
 

diagnostic direct

 
  • PCR
  • culture : PBMC stimulés par la phytohemagglutinine - ECP caractéristique : syncytia
 
 

diagnostic indirect

 
  • ELISA IgG et M.
 

(réactivité croisée avec CMV et HHV-7)

 

Herpes 7 - HHV-7

 

Herpèsviridae - βHerpès virinae

 

Virus lymphotrope, associé aux cellules T CD4+ (1988).

 

découvert en 1988 dans les lymphocytes d'un donneur de 26 ans en bonne santé proche de HHV-6

 

isolé par coculture des lymphocytes non activés du patient avec des PBMC fraîches retrouvé dans la salive

 

helper pour la réactivation de HHV-6

 

persistant dans les lymphocytes, cellules épithéliales

 

Herpes 8 ou K-SHV

 

Herpesviridae - gHerpès virinae

 

Découvert en 1994 (Chang)

 

Présent

 
  • dans les lésions du sarcome de Kaposi.
  • dans le lymphome primitif des séreuses (non hodgkinien - type B).
  • dans la maladie de Castleman (hyperplasie lymphoïde angiofolliculaire multicentrique)
 
 
 

Présent dans les PBMC des patients infectés par HIV avant apparition du sarcome de Kaposi

 

Persistance au niveau des organes lymphoïdes

 

Absence d'anticorps chez les patients HIV+ ne développant pas de sarcome de Kaposi

 

Diagnostic :

 
  • Anatomopathologie (maladie de Kaposi).
  • Diagnostic direct : PCR dans les cellules mononucléées, les ganglions, le sperme.
  • Diagnostic indirect - ELISA
 
 

Commentaires (0)

Il n'y a pas encore de commentaire posté.

Ajouter vos commentaires

  1. Poster un commentaire en tant qu'invité. S'inscrire ou se connecter à votre compte.
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre localisation

Ce site internet met des documents à votre disposition seulement et uniquement à titre d'information. Ils ne peuvent en aucun cas remplacer la consultation d'un médecin ou les soins prodigués par un praticien qualifié et ne doivent par conséquent jamais être interprétés comme pouvant le faire.

Connexion