Anatomie du coeur humain

Sommaire[Masquer]

Le cœur humain est constitué de quatre cavités. Cette disposition est propre aux animaux évolués, il peut y avoir 3, 2, 1 cavité( s )

 

Ces 4 cavités fonctionnent 2 à 2.

 

On parle de cœur droit constitué des oreillette et ventricule droit et de coeur gauche constitué des oreillette et ventricule gauche. Oreillette et ventricule communiquent deux à deux. 

 

Le cœur droit s’occupe de la petite circulation: récupère le sang des veines et l’envoi dans les poumons (cœur de l’hématose).

 

Le cœur gauche reçoit le sang oxygéné des poumons et le renvoi dans la grande circulation grâce au ventricule gauche le plus puissant.  

1. Configuration externe

Le cœur a la forme d’ une pyramide triangulaire.

Organe rougeâtre, il se caractérise par des sillons graisseux en surface.

Il présente une orientation oblique : en avant, en bas et à gauche.

Les 2/3 sont situés à gauche de la ligue médiane. (empreinte cardiaque sur le poumon gauche qui est plus réduit)

Il est constitué de trois faces:

- face antérieure ou sterno-chondro-costale : regarde en avant et en haut

- face inférieure ou diaphragmatique : posée sur la convexité du diaphragme

- face latérale ou pleurale : regarde en arrière et à gauche

 

De plus, on définit:

- l’ extrémité antérieure ou apex: zone de palpation clinique où l’on peut percevoir les battements du cœur, au niveau du 4ème ou 5ème espace intercostal gauche, sur la ligne antérieure médio-claviculaire. ( situation plus ou moins précise selon la taille du sujet ; par exemple pour un sujet longiligne l'orientation est plus oblique vers le bas alors que pour un sujet plus petit l'orientation est plus horizontale.

- la base du coeur, marquée par la présence des atriums qui en occupent la surface.

2. La face antérieure du cœur

Présence d’un sillon séparant extérieurement ventricule gauche (VG) et ventricule droit (VD) : le sillon interventriculaire antérieur : il démarre du bord gauche, au niveau de l'artère pulmonaire et passe à droite de la pointe du coeur (qui appartient toute entière au VG).

Sur la partie latérale de cette face, on trouve un autre sillon, bien individualisé sur les bords et estompé dans sa partie moyenne qui est occupée par l’émergence de gros vaisseaux : le sillon interatrio-ventriculaire ou coronaire (fait le tour du cœur)

Les sillons st masqués par des franges graisseuses à divers degrés. Par endroits, on repère les vaisseaux coronaires qui empruntent le sillon coronaire : leur configuration est sinueuse et leurs mouvements lors des battements cardiaques st amortis grâce aux coussinets ou lobules graisseux.

De chaque côté , présence d’ auricules qui prolongent les atriums ; le gauche a une forme d’ hippocampe, le droit, de triangle.

Ils permettent de pénétrer facilement dans les atriums.

3. La face inférieure

présence du sillon inter atrial ; peu marqué, il rejoint le sillon coronaire. Sur les ventricules, un autre se dirige vers la pointe, en cloisonnant les ventricules : sillon inter ventriculaire inférieur. (une branche de l’artère coronaire chemine à cet endroit).

On appelle Croix des sillons, le lieu de leur intersection.

Enfin, entre l’arrivée des veines caves caudale et crâniale, se trouve le sillon terminalis (atrium droit) ; ce sillon représente ce qu’ il reste de la séparation entre atrium primitif et sinus veineux (ce dernier étant englobé par le premier lors de la dilatation). C’est un repère important du noeud sino-atrial. Face interne, ce sillon correspond à la crista terminalis.

 

Sur face postérieure de l’atrium gauche, 4 veines pulmonaires (2 droites, 2 gauches). Quand l’atrium primitif se développe les 4 veines s’ intègrent dans l’auriculum gauche. Cependant les veines peuvent parfois se trouver dans l’atrium droit. Conséquence : manque de sang dans la partie gauche.

4. Description des différents sillons du coeur

Les septums

La gouttière œsophagienne est en rapport par l’intermédiaire du péricarde avec l’œsophage. Très important pour les échographies trans-œsophagiennes : on peut ainsi examiner facilement les atriums en passant par l'œsophage.

5. Configuration interne

(les cavités, les valves, les septums.)

Les cavités

Le cœur est segmenté en 4 cavités:

- deux atriums ou oreillettes    

- deux ventricules.          

Le cloisonnement du cœur est complet.

Le cœur fonctionne comme deux pompes parallèles couplées l’une à l’autre (même commande, synchronisation) : les artères reçoivent du sang (constituent une réserve) et le renvoient aux veines (ce sont les véritables pompes) qui le distribuent aux organes.

6. Les septums

Les deux cœurs fonctionnent indépendamment. Indépendance grâce à

- septum interatrial

- septum inter-atrio-ventriculaire: sa formation dépend des septa  ainsi que du changement d’ orientation du septum intermédius. Peut être à l’origine d’une malformation responsable d’ une communication entre AD et VG ce qui entraîne une insuffisance cardiaque majeure. Ce septum s’ appuie sur la valve droite (tricuspide) et la valve gauche (mitrale).

- septum inter ventriculaire qui comprend 2 parties: . une membraneuse: la pars membranacéa

 

une musculeuse: la pars musculosa

 

Il existe parfois une communication inter ventriculaire : dans la majorité des cas a lieu dans la partie membraneuse.(difficile à réparer car passage de zones nerveuses)

7. Les valves

 

Dans l’autre sens, la segmentation est incomplète : passages munis de valves au niveau des orifices atrio ventriculaires.

- à droite : valve tricuspide (= 3 cuspides 3 valvules)

- à gauche : valve mitrale (2 valvules)

La jonction entre 2 valvules s’ appelle la commissure. Avec le temps, elle peut se calcifier et provoquer un rétrécissement tricuspide / mitral : entraîne une hypertrophie et une insuffisance cardiaque.

 

Remarque : les pathologies liées aux valves sont plus fréquentes dans les pays en voie de développement.

Dans les pays développés le dépistage est précoce.

 

Quand le cœur se contracte la tricuspide se ferme ; le sang passe alors par l'orifice ventriculo-artériel (en haut et en avant), muni de valves ventriculo-artérielles ou sigmoïdes: ce sont des valves passives.

Différence entre valves actives et passives:

8. Les valves actives

sont constituées par:

- 1 bord adhérent â une charpente fibreuse

- 1 bord libre

Ces valves st amarrées par des cordages (de 10. 2°, 3° ordre)

Des muscles font saillie à 1’ intérieur du coeur: m. papillaires ou colonnes charnues.

On distingue:

- le 1° ordre: donnent naissance aux cordages.

-le 2° ordre:      

- le 3 ordre:

Ces muscles contribuent à la tension des cordages d’où 1’ appellation de valves actives.

9. Les valves passives

sont formées d’un repli d’ endothélium ; pas de cordages.

les valves sigmoïdes fonctionnent avec la loi du tout ou rien.

 

Quand le sang arrive, elles se collent à la paroi. Elles ne st pas soumises â la contraction ventriculaire contrairement aux valves atrio-ventriculaires.

Les 4 valves sont situées sur une structure fibreuse ,totalement inextensible. Ce squelette fibreux sert d’ ancrage aux muscles et aux valves. Son altération entraine des fuites au niveau des valves (insuffisances valvulaires car passages trop larges).

10. Vue du ventricule droit du coeur ouvert

ventricule doit du coeur

1, 2, 3, 4 ventricule droit, ouvert. 5, cavité de l'infundibulum, séparée de la cavité ventriculaire proprement dite par un rebord charnu, 6. Dont la concavité regarde à droite 7, 8, 9 tissu aréolaire de la paroi du ventricule. 10, 11 faisceau charnus colonnes de la valvule tricuspide de leur sommet mamelonné partent un grand nombre de petits cordages tendineux qui vont s’irradier sur la surface externe de la valvule. Un faisceau de cordages tendineux, 12, nait directement du rebord charnu qui établit une ligne de démarcation entre la cavité ventriculaire et la cavité de l’infundibulum. 13 orifice auriculo ventriculaire droit ; il est situé à la partie droite de la base du ventricule ? C’est orifice est pourvu d'un repli membraneux, 14, 15, appelé valvule triglochine, ou tricuspide. Sa surface externe est rugueuse ; elle présente les irradiations des cordages tendineux. Sa surface interne est lisse ; son bord adhérent fixé à l’anneau auriculaire un grand nombre de cordage tendineux. Son bord libre, qui plonge dans la cavité du ventricule, reçoit les cordages tendineux. Il est irrégulièrement découpé ; au lieu de présenter trois dentelures, on lui en compte quelquefois quatre et même six. 16, 17 orifice pulmonaire ; il est pourvu de trois valvules, 18, 19, 20, nommées sigmoïdes ou semi-lunaires. Verticales quand le sang passe du ventricule dans l'artère pulmonaire, ces valvules deviennent horizontales, quand le sang tend à refluer de l'artère dans le ventricule elles comprennent entre elles et les parois de l’artère une petite cavité qu'on a comparée à un nid de pigeon ; leur bord adhérent convexe est tourné du côté du ventricule ; leur bord libre présente à sa partie moyenne, 21 un petit renflement. 22, artère pulmonaire.